NOUVELLES
24/11/2016 22:59 EST | Actualisé 25/11/2017 00:12 EST

Chine: 13 personnes en détention après l'accident qui a fait 74 morts

Treize personnes ont été placées en détention après l'effondrement en Chine d'une plateforme de chantier dans une centrale à charbon, qui a provoqué la mort de 74 personnes, a annoncé vendredi un média officiel.

Un échafaudage métallique installé dans une tour de refroidissement en construction de la centrale électrique de Fengcheng, dans la province du Jiangxi (centre), s'est effondré jeudi matin, tuant 74 personnes. La catastrophe a également fait deux blessés, a indiqué l'agence Chine nouvelle.

Aucune précision n'a été donnée sur l'identité des personnes interpellées ni sur le motif de leur placement en détention.

Les opérations de secours étaient quant à elles presque terminées vendredi en fin de matinée, a indiqué l'agence.

Parmi les 68 morts déjà identifiés, le plus jeune avait 23 ans et le plus âgé 53 ans, selon Chine nouvelle.

Le vice-gouverneur de la province, Li Yihuang, et deux autres fonctionnaires se sont inclinés jeudi soir en signe de respect lors d'une conférence de presse diffusée à la télévision publique, déclarant être "très attristés" par l'accident et présentant leurs condoléances aux familles.

Des photos du lieu de la catastrophe montrent un amas de tiges métalliques désarticulées, plusieurs dizaines de sauveteurs en treillis ou combinaison orange, assistés de pelleteuses, de grues et de chiens tentant de dégager les victimes.

"Tous ceux qui se trouvaient sur la plateforme sont tombés et ont été écrasés par l'armature en acier et d'autres matériaux", a témoigné Wang Yaosheng, un survivant interrogé par le quotidien Xinjingbao (Beijing News).

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes dénonçaient vendredi les conditions de travail des employés, dans un pays où les règles de sécurité sont souvent appliquées avec laxisme.

"Tant d'ouvriers étaient sur le chantier. Mais où étaient les chefs, notamment ceux chargés de la sécurité? Dans de telles conditions, un accident est inévitable", écrivait un utilisateur de Sina Weibo.

"J'espère que ceux dont la responsabilité est engagée seront sévèrement punis", s'indignait un autre.

Les victimes travaillaient sur le chantier d'agrandissement de la centrale, lancé en 2015, et visant à construire deux générateurs supplémentaires pour un montant de 7,67 milliards de yuans (1,1 milliard d'euros).

L'un des investisseurs engagés dans le projet, Jiangxi Ganneng, a vu son action plonger de près de 6% vendredi matin à la Bourse de Shenzhen (sud de la Chine). La société a promis de prendre "les mesures nécessaires pour réduire l'impact de l'accident sur l'entreprise".

En septembre, elle s'engageait sur son site internet à "accélérer la construction" du projet.

azk-ehl/bar/rap