NOUVELLES
25/11/2016 08:54 EST | Actualisé 26/11/2017 00:12 EST

Chiffre d'affaires et bénéfices record pour le Bayern Munich

Le Bayern Munich, géant du football allemand et européen, a publié vendredi un bilan qui témoigne d'une formidable santé financière, avec un chiffre d'affaires record de 627 millions d'euros en hausse de plus de 100 millions sur un an.

Le bénéfice avant impôt bondit également d'environ 30%, de 23,8 millions en 2014-2015 à 33 millions pour le dernier exercice.

Le but est "de pouvoir toujours effectuer les investissements nécessaires dans les joueurs professionnels, pour continuer à être compétitifs parmi l'élite européenne", a assuré le directeur financier Jan-Christian Dreesen dans le commentaire qui accompagne le bilan.

Ces résultats constituent des records historiques pour le club, qui s'enorgueillit de compter 284.000 adhérents à la fin de ce mois de novembre.

Alors que les dépenses de personnel (joueurs et employés) ont augmenté l'an dernier de 33 millions, la hausse du bénéfice est imputable aux revenus du sponsoring et du marketing (169,8 millions d'euros contre 113,9 en 2014/15). Les droits télés ont également fortement progressé (83,4 millions contre 58,3)

En Allemagne, le Bayern écrase toute concurrence, le Borussia Dortmund, deuxième club le plus prospère, affichant un chiffre d'affaires de 376 millions d'euros. En Europe en revanche, les Bavarois sont devancés par le FC Barcelone, qui a annoncé un chiffre d'affaires de 679 millions pour l'année écoulée.

Le Real se situe juste derrière avec 620 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Sportivement, le Bayern a atteint au moins la demi-finale de la Ligue des champions ces cinq dernières années, avec une finale en 2012 et une victoire en 2013. Il reste également sur quatre titres consécutifs de champion d'Allemagne.

Ce bilan a été publié quelques heures avant l'assemblée générale du Bayern vendredi soir, qui doit élire Uli Hoeness à la présidence. Le joueur star des années 70, devenu manager en 1979 avant de prendre la présidence en 2009, est l'homme qui a fait du Bayern Munich l'un des clubs les plus puissants du monde.

En 2014, condamné à la prison ferme pour fraude fiscale, il avait dû abandonner tous ses mandats au club. Sa peine purgée, il devrait être réélu triomphalement ce vendredi soir, étant seul candidat et ayant l'assentiment de tout l'encadrement.

cpb/dmk