NOUVELLES
25/11/2016 04:14 EST | Actualisé 26/11/2017 00:12 EST

Au moins cinq morts après des attentats dans l'est de l'Afghanistan

Au moins cinq personnes ont été tuées et 27 autres blessées dans un triple attentat à la bombe vendredi à Nangarhar, bastion de l'EI dans l'est de l'Afghanistan, ont indiqué des responsables.

Il n'y a pas eu de revendication pour les trois bombes ayant explosé à Jalalabad, capitale de la province.

"Cinq personnes ont été tuées dans trois explosions dans différentes zones de Jalalabad ce matin", a indiqué le porte-parole du gouvernorat, Ataullah Khogyani, à l'AFP.

Le premier attentat a tué un cadre des services pénitentiaires, Abdul Hakim, ainsi qu'un enfant, lorsqu'une bombe a explosé devant chez lui à 10h30 du matin, a-t-il précisé.

Une autre bombe a été posée devant la caserne des pompiers, d'où partent habituellement les premiers secours après un attentat, tuant trois personnes et en blessant 21, a ajouté M. Khogyani.

La troisième explosion a eu lieu au moment où une foule s'était rassemblée sur le site du premier attentat, mais n'a pas fait de victimes.

Le bilan a été confirmé par le Dr. Najib Kamawal, directeur de l'hôpital civil de Nangarhar.

L'EI semble multiplier ses actions en Afghanistan, s'en prenant aux civils et au gouvernement face à l'intensification de l'offensive menée contre le groupe jihadiste à Nangarhar par les troupes gouvernementales appuyées par l'aviation américaine.

La semaine passée, l'EI a revendiqué un attentat-suicide meurtrier visant les chiites dans une mosquée de Kaboul, qui a fait 27 morts.

Les talibans sont actifs dans le Nangarhar, mais la province est également secouée par les avancées de groupes alliés à l'EI, qui s'implante petit à petit en Afghanistan.

str-mam/cnp/abk