POLITIQUE
24/11/2016 05:45 EST

Publicité : la CAQ utilise une «femme syrienne»

QUÉBEC – La publicité controversée de la CAQ sur le tchador met en scène une «femme syrienne désespérée dans une ville détruite».

En effet, la photo de la femme vêtue d’un tchador provient de la banque d’images ShutterStock. La description affirme qu’il s’agit d’une femme syrienne, mais la photo pourrait également avoir été prise en Bosnie-Herzégovine, d’où provient la photographe.

Dans tous les cas, il s’agit d’une mise en scène pour illustrer de façon générique des articles de presse sur la guerre en Syrie.

Jeudi, la jeune femme anonyme s’est retrouvée dans une affiche diffusée sur les réseaux sociaux où la CAQ affirme : «Couillard et Lisée en faveur du tchador pour les enseignantes dans nos écoles».

Le tchador est ce long vêtement islamique qui couvre tout le corps, sauf l’ovale du visage. La CAQ dénonce le fait que celui-ci ne sera pas interdit par le projet de loi 62, dont le PQ a appuyé l’adoption de principe.

«La photo a été prise aléatoirement dans une banque d’images libres de droits sur Internet, explique une attachée de presse de la CAQ, Émilie Toussaint, dans une réponse écrite. Nous n’avons pas prêté attention à la description de l’image, mais le fait qu’elle provienne de la Syrie, un pays où de nombreuses femmes sont obligées de porter le voile contre leur gré, ne fait qu’illustrer qu’il s’agit d’un vêtement qui ne fait pas partie de nos valeurs au Québec.»

«La CAQ est contre le port du tchador par les enseignantes», ajoute-t-elle.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Hijab, burqa, niqab ou tchador? Voyez les images