DIVERTISSEMENT
24/11/2016 03:43 EST | Actualisé 24/11/2016 03:47 EST

Netflix refuse toujours d'être soumis à la Loi sur la radiodiffusion canadienne

shutterstock

Dans un mémoire déposé jeudi lors de consultations lancées par Patrimoine canadien, Netflix réitère qu'il effectue des investissements « substantiels » dans la production de films et de télévision canadienne, et qu'il ne devrait pas être soumis à la réglementation canadienne.

Le service américain de vidéo sur demande s’est exprimé à l'occasion des audiences publiques de Patrimoine canadien sur le contenu canadien dans un monde numérique.

Il y a deux ans, Netflix avait affirmé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) que son service ne devait pas être soumis à la Loi sur la radiodiffusion, car il n’est pas un diffuseur traditionnel.

Le géant de la vidéo sur demande soutient vouloir continuer à investir dans les contenus canadiens « à sa manière », mais pas « dans le même système que celui des radiodiffuseurs canadiens », qui doivent respecter la réglementation canadienne et contribuer au Fonds des médias du Canada, a expliqué Elizabeth Bradley, vice-présidente au contenu pour Netflix.

Pour ou contre Netflix?

Certains producteurs au pays estiment pour leur part que Netflix devrait se soumettre aux règles en vigueur, alors que plusieurs soutiennent que ses investissements ont plutôt contribué à améliorer la qualité et le contenu canadien.

C’est le cas de Sally Catto, directrice de la programmation de CBC Television, qui croit que le « partenariat avec Netflix sur Alias Grace et Anne a permis de réaliser deux adaptations canadiennes remarquables avec des budgets plus élevés ».

«Anne» la nouvelle série produite pour la CBC.

De son côté, Netflix affirme qu’en 2016, il a investi des centaines de millions de dollars dans des émissions originales produites au Canada. Il a aussi pris « des dizaines d’engagements en 2016 pour des films originaux et des séries télévisées de Netflix qui seront produits au Canada ».

Le mémoire déposé par Netflix n'est pas encore sur le site de Patrimoine canadien.

Un succès toujours croissant

En 2015, Netflix comptait 4,9 millions d'abonnés au pays, une hausse de 58 % par rapport à l'année 2013. L'attrait de Netflix réside en partie dans son prix, qui se situe à près de 10 $ par mois au Canada.

Fondée en 1997, Netflix a commencé à offrir la télévision en flux continu en 2008. L'entreprise californienne a ensuite commencé à produire des séries originales rapidement primées, comme House of Cards, Orange is the New Black et Stranger Things.