NOUVELLES
19/11/2016 13:57 EST | Actualisé 20/11/2017 00:12 EST

Nouvelle manifestation pacifique contre Trump à New York

Plus d'un millier de manifestants ont marché samedi à New York, depuis le quartier de Queens, où est né le président américain élu Donald Trump, jusqu'à la Trump Tower, pour défendre la diversité et les valeurs démocratiques.

A l'appel d'un élu démocrate et ouvertement gay de Queens, Jimmy Van Bramer, dans une ambiance bon enfant, les manifestants ont traversé le pont qui relie Queens à Manhattan sous un beau soleil avant d'arriver devant le QG du magnat de l'immobilier et futur président américain, a constaté une photographe de l'AFP.

"Nous savons que notre diversité nous rend plus fort: Trump a peut-être grandi ici, il n'est plus de Queens aujourd'hui", avait lancé M. Van Bramer avant la manifestation.

Il avait reçu jeudi un email homophobe anonyme le menaçant de mort. La police a indiqué enquêter sur cette affaire, alors que les manifestations de haine sont en hausse depuis l'élection, selon le Southern Poverty Law Center, observatoire de l'extrémisme aux Etats-Unis.

Donald Trump, 70 ans, est né et a grandi dans le quartier prospère de Jamaica Estates, à Queens. Le quartier était très blanc alors, il est beaucoup plus mélangé depuis.

"Queens résistera à la haine", "Non au fascime", "Arrêtez le racisme", pouvait-on lire sur les nombreuses pancartes des manifestants, nombreux aussi à arborer les drapeaux arc-en-ciel de la communauté gay.

La manifestation s'est dispersée dans le calme peu avant 17h00 locales (22H00 GMT).

C'est la septième fois depuis l'élection de Donald Trump que des manifestants protestent en nombre devant son QG de Trump Tower. Le magnat de l'immobilier y est resté quasi-cloîtré depuis 10 jours, enchaînant les consultations pour former son gouvernement.

Il les poursuit ce week-end dans un de ses clubs de golf du New Jersey, et devait rentrer dimanche soir à New York.

cat/fjb