NOUVELLES
19/11/2016 08:54 EST | Actualisé 20/11/2017 00:12 EST

Koweït: la Fifa menace les autorités d'une action en justice

La Fifa a menacé samedi de poursuivre en justice le Koweït après la prise de contrôle par le gouvernement des instances sportives du pays, se joignant à l'avertissement déjà brandi par le Comité international olympique (CIO) plus tôt en novembre.

"La Fifa se réserve le droit de prendre des mesures contre tous ceux qui ont été impliqués, directement ou indirectement, dans la mise en place du comité d'intérim, comme dans ses autres activités", a écrit la secrétaire générale de la Fifa Fatma Samoura, dans une lettre obtenue par l'AFP.

L'action de l'instance mondiale du football peut inclure "des demandes pour les conséquences de tous les dommages résultant de vos actes illégaux", a-t-elle poursuivi, en s'adressant au président de la Fédération koweïtienne de football (KFA) Fawaz Mubarak al-Hasawi, par ailleurs propriétaire du club de deuxième division anglaise de Nottingham Forest.

Fatma Samoura a également réaffirmé que la KFA sera tenue à l'écart tant qu'elle restera aux mains des autorités, dont les ingérences ont été dénoncées plusieurs fois par la Fifa et le CIO.

Les deux institutions ont déjà suspendu le pays du Golfe en octobre 2015, pour la deuxième fois en cinq ans.

Le CIO a envoyé un avertissement similaire au Koweït début novembre. Avec la Fifa, il avait condamné en septembre la confiscation par la police des bureaux du Comité national olympique et de la KFA.

"La Fifa n'acceptera pas qu'un de ses membres prenne contact ou entre en relation avec les dirigeants nommés par le gouvernement", a ajouté Fatma Samoura.

Le CIO et la Fifa ont exigé que le Koweït réforme sa législation pour éviter de nouvelles ingérences, en vain, le Parlement koweïtien adoptant en juin dernier une loi donnant le droit au gouvernement de dissoudre tout club sportif ou fédération, ainsi que le comité national olympique.

bur/tw/pst/ah/es