POLITIQUE
14/11/2016 01:08 EST | Actualisé 15/11/2016 06:17 EST

Procès Applebaum : le maire m'a tout appris du financement illégal, dit son chef de cabinet (VIDÉO)

Plus de trois ans après son arrestation, le procès de l'ancien maire intérimaire de Montréal Michael Applebaum s'est ouvert ce matin au palais de justice de Montréal, avec le témoignage de Hugo Tremblay, son chef de cabinet à l'époque où M. Applebaum était maire de l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

Hugo Tremblay a commencé son témoignage ce matin en affirmant qu'à partir du moment où il a été embauché en 2006 comme chef de cabinet, M. Applebaum s'est mis à lui apprendre les ficelles du financement illégal. Il lui aurait ainsi parlé de l'importance d'avoir une caisse occulte et lui aurait enseigné comment utiliser des prête-noms pour faire des dons illégaux.

De fil en aiguille, Hugo Tremblay en est arrivé à parler du premier projet pour lequel Michael Applebaum est soupçonné d'avoir touché pots de vin : le Projet 3, qui visait la construction d'un immeuble dans Côte-des-Neiges pour accueillir des résidences étudiantes.

Selon M. Tremblay, le maire Applebaum lui aurait demandé d'aller rencontrer les promoteurs afin de leur demander une contribution financière de 50 000 $ pour que leur projet soit mis de l'avant. Mal à l'aise, le chef de cabinet n'aurait demandé que 30 000 $ ou 35 000 $, dit-il. Lui-même devait toucher le tiers de la somme récoltée.

Les promoteurs ayant réagi favorablement à sa demande, Hugo Tremblay est allé chercher la somme promise, en argent comptant, à trois moments consécutifs.

Michael Applebaum est accusé d'avoir accepté des pots-de-vin s'élevant à plusieurs dizaines de milliers de dollars entre 2006 et 2011. En échange, il aurait favorisé deux projets immobiliers dans l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce à l'époque où il en était le maire. Il fait face à 14 chefs d'accusation, dont fraude, corruption, complot et abus de confiance.

Les promoteurs interrogés

Après le témoignage de Hugo Tremblay, la cour entendra également les deux promoteurs associés au Projet 3 : Anthony Keeler et Robert Stein.

Mario Trudeau et Patrick Laporte, les deux promoteurs qui étaient impliqués dans le projet de centre sportif pour lequel Michael Applebaum aurait aussi touché des pots-de-vin, témoigneront également.

Le procès de Michael Applebaum, qui se déroule devant juge seul, soulève l'intérêt. La salle d'audience était tellement bondée lundi matin qu'une deuxième salle a été ouverte pour permettre à toutes les personnes présentes d'entendre le premier témoin.

VOIR AUSSI:

Galerie photo L'arrestation d'Applebaum vue par la presse mondiale Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter