DIVERTISSEMENT
14/11/2016 09:36 EST | Actualisé 14/11/2016 09:36 EST

Kelly Dépeault, l'interprète de l'explosive Claudie de «L'échappée» (ENTREVUE)

TVA

Depuis plus de deux mois, l’actrice de 14 ans Kelly Dépeault captive les téléspectateurs de L’échappée. Sa Claudie Lyndsay est tout ce qu’il y a de plus imprévisible, passant de la douceur angélique à la colère intempestive avec une justesse troublante.

Avant d’obtenir son premier rôle important dans le téléroman suivi par 1,1 million de téléspectateurs, la jeune fille a fait une apparition dans un sketch du Gala Artis en 2013, dans une publicité de LEUCAN et dans l’émission Les Enfants Roy.

Lorsque son agente a entendu parler des auditions pour des rôles d’adolescents dans L’échappée, Dépeault a d’abord tenté sa chance pour le rôle de la douce Zoé. Mais l’équipe de casting a senti qu’il se cachait une Claudie en elle.

La principale intéressée voit d’ailleurs plusieurs liens entre elle et son personnage. «Comme elle, je suis une fille vraiment anxieuse, insécure, qui a peur de ne pas être aimée et qui répond parfois du tac au tac. On se ressemble sans se ressembler. Moi aussi, je suis très émotive, mais je ne pète pas des coches comme elle. Je ne frappe pas sur les murs et je n’envoie pas chier les gens. J’ai du caractère, mais sans être méchante.»

Tout au long de l’entrevue, la comédienne prendra la peine de mettre en contexte les réactions très fortes de Claudie, que les téléspectateurs ont vu manipuler, hurler, frapper, séduire, menacer, fuguer, pleurer et tenter de frapper Jade en voiture.

«C’est une enfant adoptée qui souffre d’un trouble de l’attachement et qui cherche énormément à plaire à cause de ça, mais sans savoir comment. Elle se retrouve en centre jeunesse. Elle aime Xavier, mais lui ne l’aime pas. Elle vit des choses difficiles et elle est blessée. Quand elle manipule, c’est pour améliorer son sort, sauf qu’elle ne pense pas aux conséquences.»

Kelly Dépeault dit n’avoir aucune difficulté à jouer les scènes de crise que commande son personnage. «Je dois me concentrer énormément, mais j’ai de la facilité à passer d’une émotion à l’autre. Comme je fais beaucoup de crises d’anxiété, où je finis par pleurer, mal respirer et être à bout, je suis capable de bien sentir ce qu’elle vit. Et quand on me demande de jouer une scène difficile, je sais que ce n’est pas moi qui vis tout cela, mais Claudie. Alors tant qu’à le faire, je me donne à 100 %!»

Même si elle espère que les téléspectateurs ressentent davantage de pitié que de haine envers son personnage, elle relativise la situation. «Quand je lis les gens qui réagissent fort à Claudie sur les médias sociaux, ça me remplit d’émotions positives. Ça montre que je fais bien mon travail.»

Débordant de crédibilité avec si peu d’expérience de tournage, l’adolescente a toutefois commencé à «jouer» dès sa plus tendre enfance. «Quand j’étais petite, je regardais des films et je reproduisais les scènes pour mes parents. Je connais toutes les répliques du film Mathilda par cœur!»

Le jeu n’est pas son seul talent. Au cours des dernières années, elle a remporté plusieurs concours de chant, dont la compétition pancanadienne Fais-moi ta toune. «Je chantais des chansons de Ginette Reno, comme Un peu plus haut, un peu plus loin. Mais mon style a changé depuis. J’aime beaucoup faire des chansons de Zaz et d’Amy Winehouse maintenant.»

Terminant le tournage de la première saison de L’échappée en janvier et entamant celui de la deuxième au printemps 2017, Kelly Dépeault poursuit en parallèle ses études au troisième secondaire. Et déjà, elle voit sa ligne professionnelle se tracer devant elle. «Je vise à être comédienne, mais si je peux aussi développer le chant, j’adorerais ça. Depuis que je suis petite, je veux faire les deux.»

À VOIR AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 10 séries américaines à ne pas manquer cet automne Voyez les images