DIVERTISSEMENT
12/11/2016 08:57 EST | Actualisé 15/11/2016 11:31 EST

Une cure de jeunesse pour souligner les 40 ans de «L'heptade» du groupe Harmonium

Dès la semaine prochaine, les amateurs de musique auront l'occasion d'entendre une nouvelle mouture de L'heptade, le troisième et dernier opus du groupe Harmonium. L'album a fait l'objet d'une cure de jeunesse grâce à un nouveau mixage. Retour sur un disque qui a influencé plusieurs groupes et marqué l'imaginaire collectif.

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

Le 15 novembre 1976, le Parti Québécois prenait le pouvoir. Ce jour-là, le groupe musical Harmonium lançait un album double qui allait lui aussi passer à l'histoire : L'heptade. Cette production grandiose avec des arrangements orchestraux signés Neil Chotem allait hisser ce disque au sommet des ventes.

« L'album a quand même coûté au-dessus de 200 000 $, ce qui est considérable pour l'époque. Mais c'est un disque double, la compagnie de disques [CBS Disques] a fait ses frais parce qu'elle en a vendu 200 000 exemplaires dans les premiers mois », explique André Ménard qui était l'assistant de Paul Dupont-Hébert, le gérant d'Harmonium, durant cette période.

L'album, qui entraîne l'auditeur dans un voyage dans les sept niveaux de la conscience, a marqué l'imaginaire collectif en grande partie à cause de ses nombreuses envolées musicales. « Le plus inspirant dans L'heptade, c'est l'idée qu'on peut aller le plus loin qu'on veut. Il y a moyen de créer des univers des paysages sonores qu'on entend dans sa tête et qu'on veut transmettre », explique le chroniqueur musical Sylvain Cormier.

Une influence importante

Certains considèrent L'heptade comme l'un des albums les plus importants du répertoire musical québécois.

Le succès artistique et commercial de L'heptade a eu un impact majeur sur plusieurs autres artistes, dont le groupe Octobre qui a par la suite réalisé L'autoroute des rêves.

« En faisant L'heptade, Harmonium a haussé la barre en envoyant le signe que tout est possible. Et puis comme on était sur le même label [CBS Disques], avec le même directeur artistique, on pouvait après ça dire à Paul Dupont-Hébert, nous autres aussi on a un petit projet...by the way on a 45 musiciens. Ils ont dit oui », raconte le chanteur du groupe Octobre, Pierre Flynn.

Une réédition très attendue

On a longtemps cru que les enregistrements originaux de L'heptade avaient disparu à jamais, mais le leader d'Harmonium, Serge Fiori, s'est récemment fait dire le contraire par Sony. Il a donc entrepris avec Louis Valois, le bassiste du groupe, de réaliser un tout nouveau mixage.

« Dans cette revisite, on a voulu redonner au groupe et aux voix leur importance. Quelques tentatives de mix dans d'autres studios nous ont fait réaliser qu'on devait le faire nous-mêmes. On a passé six semaines à mon studio du Vieux-Montréal, Serge et moi, à revivre nos émotions d'antan », écrit Louis Valois dans le livret de la réédition.

Le lancement officiel du disque aura lieu mardi prochain au Métropolis de Montréal en présence, entre autres, de Serge Fiori et Louis Valois. L'album sera dans les bacs des disquaires, vendredi.