NOUVELLES
12/11/2016 03:39 EST | Actualisé 13/11/2017 00:12 EST

Trois ministres afghans démis par le Parlement faute de résultat

Le Parlement afghan a démis samedi trois ministres du gouvernement d'union nationale dont les résultats ont été jugés insuffisants et réclamé de nouvelles nominations, a annoncé un responsable parlementaire à l'AFP.

Il s'agit des ministres des Affaires étrangères Salahuddin Rabbani, du Travail Nasrin Oryakhil et des Travaux Publics Mahmood Baligh, a précisé le secrétaire de l'Assemblée nationale, Abdul Rauf Inaami.

"Trois ministres ont été disqualifiés aujourd'hui par les parlementaires faute d'avoir su dépenser leur budget de développement" a-t-il expliqué. "Ces ministres n'ont dépensé que 40% de leur budget alors qu'ils devaient atteindre au moins 70%".

"Si les ministres n'ont pas la capacité de dépenser le budget qui leur est confié, ils ne méritent pas leur poste" a-t-il insisté.

Le Parlement a décidé il y a deux semaines de convoquer les dix-sept ministres - sur les vingt-cinq que compte le gouvernement - qui n'ont pas atteint l'objectif fatidique des 70%.

Le cas des quatorze autres doit encore être examiné dans les prochains jours.

Le gouvernement d'union nationale a été formé en décembre 2014 dans la foulée des élections présidentielles disputées qui ont vu, après trois mois de contestation, l'entrée en fonction du président Ashraf Ghani et d'un chef de l'exécutif, son opposant dans les urnes Abdullah Abdullah.

Le gouvernement doit refléter ce délicat partage du pouvoir et une répartition équitable des postes entre les partisans des deux responsables.

us-mam-ach/at