NOUVELLES
11/11/2016 20:45 EST | Actualisé 12/11/2017 00:12 EST

Trois astronautes dont le Français Thomas Pesquet prêts à s'envoler pour l'ISS

En compagnie du Français Thomas Pesquet, le cosmonaute russe Oleg Novitsky et l'astronaute américaine Peggy Whitson décolleront le 17 novembre du cosmodrome de Baïkonour en direction de la Station spatiale internationale (ISS), pour une mission de six mois aux visées avant tout scientifiques.

Expériences sur l'impact de l'apesanteur sur la musculature, dont les résultats pourraient aider à soigner les myopathies, essais de technologies susceptibles de révolutionner la purification de l'eau ou de matières autonettoyantes utilisables à terme dans les hôpitaux: ce ne sont là que quelques unes des dizaines d'expériences que Thomas Pesquet mènera sur l'immense vaisseau orbital, 400 km au-dessus de la Terre.

En six mois, le spationaute français mènera pas moins de 62 expériences pour le compte de l'Agence spatiale européenne (ESA) et du Centre national d'études spatiales (CNES), l'agence spatiale française. Sans compter les 55 autres expériences menées en coopération avec les agences spatiales américaine, canadienne et japonaise.

Les coéquipiers de Thomas Pesquet ne seront pas en reste. L'Américaine Peggy Whitson, vétéran de l'exploration spatiale, dont ce sera le troisième séjour sur l'ISS, mènera par exemple des expériences sur l'impact de la lumière sur le cycle de sommeil tandis qu'Oleg Novitsky, pour le compte de l'agence spatiale russe Roscosmos, conduira plus de 50 expériences scientifiques.

Les trois astronautes décolleront dans la nuit du 17 au 18 novembre du cosmodrome kazakh de Baïkonour, à 02h20 locales (20h20 GMT). Après le décollage de leur fusée Soyouz, ils resteront plus de 48 heures dans leur minuscule capsule avant de s'arrimer à l'ISS le 19 novembre, à 22h00 GMT.

Deux heures de manoeuvres, à plus de 28.000 km/h en orbite autour de la Terre, seront encore nécessaire avant l'ouverture de l'écoutille reliant leur Soyouz MS-03 à l'ISS, à très exactement 00h15 GMT.

Les trois astronautes, qui ont entamé début novembre la dernière phase de leur entraînement au Kazakhstan, feront alors leurs premiers "pas" dans cet immense vaisseau spatiale de 400 tonnes.

- Equipage expérimenté -

Ils seront accueillis par l'astronaute américain Shane Kimbrough et les cosmonautes russes Sergueï Ryjikov et Andreï Borisenko, arrivés le 19 octobre sur la station. Tous les six formeront l'expédition 50, soit le 50e équipage occupant l'ISS depuis que la station orbitale est habitée, en 2000.

Âgé de 38 ans et sélectionné en 2009 par l'Agence spatiale européenne (ESA), Thomas Pesquet, dont ce sera le premier vol dans l'espace, fait figure de petit jeune face à ses coéquipiers.

Peggy Whitson est en effet une des astronautes les plus expérimentées de la Nasa. A 56 ans, elle est la femme ayant passé le plus de temps dans l'espace avec plus de 376 jours au total, et elle totalise six sorties extra-véhiculaires, qui ont duré au total plus de 39 heures. Son premier vol remonte à 2002, alors que la Station spatiale était encore en train d'être assemblée.

Oleg Novitsky, qui sera le commandant de bord du vaisseau Soyouz, a lui aussi l'expérience de l'espace. A 45 ans, cet ancien pilote de l'armée de l'air russe a passé cinq mois sur l'ISS en 2012 et 2013.

La Russie fournit à l'ISS son principal module, où se situent les moteurs-fusées, et les vaisseaux Soyouz sont le seul moyen d'acheminer et de rapatrier les équipages de la station orbitale depuis l'arrêt des navettes spatiales américaines en 2011.

Pour les trois astronautes, le retour sur Terre sera prévu le 15 mai 2017.

tbm/kat/ol

ISS A/S