NOUVELLES
12/11/2016 12:48 EST | Actualisé 13/11/2017 00:12 EST

Mondial-2018/qualif. - L'Espagne continue sa course en tête

L'Espagne, même affaiblie par les absences, a dominé la Macédoine (4-0) samedi en qualifications du Mondial-2018 et conserve la première place du groupe G de la zone Europe à égalité avec l'Italie.

Un but contre son camp du Macédonien Darko Velkovski (34e) et une tête à bout portant de Vitolo (63e) ont permis aux Espagnols prendre l'ascendant à domicile. Et en fin de match, la "Roja" a soigné sa différence de buts avec une volée de Nacho Monreal (83e) et un plat du pied d'Aritz Aduriz (85e).

Au classement de la poule, l'Espagne occupe la tête avec 10 points devant l'Italie en vertu d'une meilleure différence de buts (+14 contre +7). Statu quo dans ce domaine samedi puisque les "Azzurri" ont dompté le Liechtenstein sur le même score (4-0).

Au stade Nuevo Los Carmenes de Grenade, les choses n'ont néanmoins pas été simples pour les Espagnols tant la Macédoine a chèrement vendu sa peau.

Sans des arrêts décisifs du gardien David de Gea (5e, 69e), le scenario aurait pu être tout autre. Sans parler de cette tête de Goran Pandev qui a frôlé le poteau espagnol (20e)...

Il faut dire que la défense expérimentale Nacho-Bartra alignée par le nouveau sélectionneur Julen Lopetegui a peiné à s'imposer, notamment dans les airs, alors que le Barcelonais Gerard Piqué et le Madrilène Sergio Ramos étaient absents sur blessures.

Pour le reste, l'Espagne a eu le ballon mais elle a affiché beaucoup de maladresse dans la surface adverse, à l'image d'un Alvaro Morata pas très en réussite (14e, 25e, 46e). L'avant-centre du Real Madrid a au moins eu le mérite de contribuer à l'ouverture du score en poussant à la faute Velkovski, qui a malencontreusement marqué dans son propre but d'une tête arrière lobée (34e).

L'absence du maître à jouer Andres Iniesta (genou) s'est également ressentie dans l'animation. Mais heureusement pour les Espagnols, la seconde période leur a permis d'asseoir leur victoire et de passer les fêtes de fin d'année dans le fauteuil de leader.

jed/cd