NOUVELLES
12/11/2016 09:52 EST | Actualisé 12/11/2016 10:33 EST

Le Canadien domine les Red Wings de Détroit en l'emportant par la marque de 5-0

Getty Images

Le Canadien a marqué trois buts sans riposte au premier vingt et il s'est sauvé avec une convaincante victoire de 5-0 face aux Red Wings de Detroit samedi soir au Centre Bell.

Cinq joueurs différents ont marqué pour le Canadien, soit Phillip Danault (5e), Paul Byron (5e), Shea Weber (6e), Andrew Shaw (2e) et Max Pacioretty (3e). Shaw a été le plus prolifique avec une récolte de trois points, tandis que Danault, Pacioretty et Alex Galchenyuk (0-2) amassaient deux points chacun.

Galchenyuk vit une période heureuse, ayant récolté cinq buts et six passes à ses huit dernières sorties.

Avec ce gain, par ailleurs, la cuvée 2016-2017 du Tricolore a effacé deux records de sa longue et glorieuse histoire.

Le Canadien (13-1-1) totalise 27 points après 15 matchs, surpassant les 25 points de l'édition 1943-1944. De plus, la formation montréalaise a signé une dixième victoire consécutive à domicile en début de saison, un autre exploit sans précédent. En 1953-1954, le Canadien avait gagné ses neuf premiers matchs au Forum avant de baisser pavillon face aux Blackhawks de Chicago.

Et ne voulant sans doute pas être en reste, Carey Price a récolté une dixième victoire de suite en début de saison, une autre marque d'équipe pour un gardien. Au passage, il a inscrit un deuxième blanchissage en 2016-2017.

Peu occupé alors qu'il a fait face à 25 tirs, Price a tout de même dû se distinguer en quelques occasions, notamment contre Luke Glendening en deuxième période, puis devant Gustav Nyquist qui s'est échappé au troisième vingt.

Et chaque fois qu'il réalisait un arrêt de qualité, le public ne pouvait s'empêcher de scander son prénom.

Les hommes de Michel Therrien ont réalisé tout ça aux dépens de Jimmy Howard, qui s'est présenté sur la patinoire du Centre Bell avec la meilleure moyenne de buts alloués (1,22) et le meilleur taux d'arrêts (,961). Quarante minutes et 25 tirs plus tard, sa moyenne de buts alloués avait grimpé à 1,80 et son taux d'arrêts avait glissé à ,943.

Howard, qui a reçu 25 tirs, a cédé sa place à Petr Mrazek au début de la troisième période. Le gardien tchèque a bloqué les 12 tirs auxquels il a fait face.

L'hécatombe a commencé quand Danault a profité du dur labeur de Shaw pour marquer à 4:17. Moins de quatre minutes plus tard, Byron a lui aussi inscrit un troisième filet en autant de matchs.

Le rapide attaquant du Canadien s'est emparé d'une rondelle qui avait sautillé par-dessus le bâton de Niklas Kronwall, à la ligne bleue du Canadien, a filé seul en direction de Howard, qu'il a battu dans la partie supérieure.

Et avec exactement une minute à écouler au premier vingt, pendant une supériorité numérique de deux hommes qui n'aura finalement duré que trois secondes, Weber a propulsé un véritable boulet de canon que Howard n'a probablement pas vu mais peut-être senti passer.

Après avoir entrouvert une porte aux Red Wings en début de deuxième, le Canadien a gonflé son avance grâce à Shaw, en avantage numérique, et à Pacioretty 96 secondes plus tard.

Pour Shaw, qui a connu son premier match de trois points depuis le 15 février 2016, il s'agissait d'un premier but depuis le match d'ouverture à Buffalo, et donc d'un premier au Centre Bell avec sa nouvelle équipe. Quant à Pacioretty, il a mis fin à une disette de six rencontres, lui qui n'avait pas touché la cible depuis le 27 octobre contre le Lightning de Tampa Bay.

Les joueurs du Canadien n'auront pas leur habituelle journée de congé du dimanche puisqu'ils ont pris la direction de Chicago immédiatement après leur victoire pour y affronter les Blackhawks.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Canadiens vs Red Wings (12 novembre 2016) Voyez les images