NOUVELLES
12/11/2016 01:39 EST | Actualisé 13/11/2017 00:12 EST

Immense engouement à Londres pour la collection d'oeuvres d'art de Bowie

La vente aux d'enchères consacrée aux oeuvres d'art acquises par le chanteur britannique David Bowie, avec des joyaux signés Jean-Michel Basquiat ou Damien Hirst, a suscité un immense engouement chez Sotheby's à Londres en atteignant un total de 38 millions d'euros.

Plus de 1.750 personnes ont assisté aux trois sessions organisées jeudi et vendredi par la maison de vente aux enchères qui ont également été suivies par plus de 26.500 internautes en ligne, a indiqué samedi Sotheby's.

Ils avaient déjà été 51.470 à visiter l'exposition consacrée au catalogue en juillet et novembre, un record pour une vente aux enchères à Londres.

"La collection personnelle d'oeuvre d'art de David Bowie a frappé l'imaginaire des milliers de personnes qui ont visité nos expositions et participé à la vente aux enchères", a commenté Oliver Barker, le président de Sotheby's Europe.

Au total, 356 pièces ont été vendues pour un montant de 32,9 millions de livres. Le chanteur est mort en janvier d'un cancer à l'âge de 69 ans à New York.

Le record a été atteint jeudi soir par "Air Power" (1984), un tableau du New-yorkais Jean-Michel Basquiat, mort d'overdose en 1988 à 27 ans, adjugé 7,09 millions de livres (8,2 millions d'euros) pour une estimation haute de 3,5 millions de livres.

"Head of Gerda Boehm", une huile sur toile de 1965 de Frank Auerbach, a été emportée pour 3,8 millions de livres, contre une estimation haute de 500.000 livres.

Une autre toile de Basquiat, "Untitled", a été vendue pour 2,4 millions de livres, alors qu'elle était estimée entre 500.000 et 700.000 livres.

La toile circulaire aux airs de kaléidoscope co-signée Hirst/Bowie et intitulée "Beautiful, hallo, space-boy", en référence au personnage de l'astronaute Major Tom créé par David Bowie, a elle été adjugée 785.000 livres.

Le produit de la vente doit revenir à la succession Bowie, a précisé un porte-parole de la maison d'enchères américaine à l'AFP.

jk/prh

SOTHEBY'S