NOUVELLES
12/11/2016 08:03 EST | Actualisé 13/11/2017 00:12 EST

Fédéralisme: un député caquiste souligne les avantages militaires

DRUMMONDVILLE, Qc — Un député de la Coalition avenir Québec (CAQ) croit que le fédéralisme canadien offre l'avantage de la protection d'ententes stratégiques militaires et d'échange de renseignements.

Benoit Charette, porte-parole en matière d'affaires intergouvernementales canadiennes, a évoqué l'appartenance du Canada à l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) et le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD).

À l'occasion de son congrès en fin de semaine, la CAQ doit adopter l'article 1 de ses statuts, qui précisera son choix de rester à l'intérieur du Canada.

Rejetant l'étiquette de fédéraliste, le chef caquiste François Legault a déclaré la semaine dernière que les avantages du fédéralisme canadien sont principalement économiques.

M. Legault a répété samedi qu'un gouvernement caquiste souhaiterait obtenir prioritairement la gestion de 100 pour cent de l'immigration au Québec, alors que le programme de réunification familiale relève encore d'Ottawa. 

En marge du congrès, samedi, M. Charette a évoqué les avantages militaires et stratégiques de l'appartenance à l'ensemble canadien.

«Il y a des ententes de protection à travers le NORAD, à travers l'OTAN, pour la sécurité et le renseignement», a-t-il dit.

M. Charette a également souligné les efforts de la délégation canadienne à l'UNESCO pour obtenir une entente sur la spécificité culturelle, une demande québécoise.

«Ça n'a pas nui que le Québec à l'UNESCO n'ait pas sa voix, donc le Canada l'a défendu», a-t-il dit.