NOUVELLES
11/11/2016 20:45 EST | Actualisé 12/11/2017 00:12 EST

Enchères: des bijoux anciens ou à l'ancienne à l'honneur aux ventes de novembre de Genève

Des bijoux anciens ou inspirés de modèles anciens sont à l'honneur lors des traditionnelles ventes de novembre de haute-joaillerie de Genève (Suisse), organisées les 15 et 16 novembre.

Des pièces uniques, estimées entre 3 et 30 millions de dollars, seront présentées aux amateurs fortunés par les deux grandes maisons Christie's et Sotheby's, qui espèrent enregistrer des enchères records dans un marché plutôt en repli depuis quelques mois.

Des boucles d'oreilles, baptisées poétiquement "Miroir de l'Amour", figurent parmi les pièces les plus chères.

Proposées le 15 novembre par la maison Christie's, ces boucles d'oreilles sont composées d'une paire d'énormes diamants, plus gros que des oeufs de caille, d'un poids de 52,55 et 50,47 carats. Christie's les estime entre 20 et 30 millions de dollars.

Elles sont signées Boehmer et Bessenge, un nouveau venu dans le cercle très fermé des grands joailliers, qui a repris les noms des fameux bijoutiers à la cour du roi de France au XVIIIe siècle.

Ces bijoutiers avaient reçu commande en 1772 du fameux "collier de la reine", composé de 2.840 carats de diamants, de la part du roi Louis XV, qui voulait en faire cadeau à sa favorite, Madame du Barry.

Aujourd'hui, la maison Boehmer et Bessenge est détenue par un diamantaire anversois, qui a choisi les enchères pour se faire connaître.

Il y présente ses deux premières créations, qui sont vendues par Christie's sans prix de réserve: les boucles d'oreilles en diamants et un collier en diamants blancs et roses, appelé "le jardin d'Isabelle" et estimé entre 8 et 12 millions de dollars.

Christie's présente également un bracelet en diamants ayant appartenu à la mécène Mona von Bismark (1899-1983), estimé à plus de 500.000 dollars.

- Un diamant bleu à 48,5 millions -

La maison Sotheby's présente pour sa part lors de ses enchères le 16 novembre une bague Cartier ornée d'un rare diamant bleu de 8,01 carats, de couleur "fancy vivid blue" et appelé "The Sky Blue Diamond".

Ce diamant est d"un "bleu pur céleste, sa taille carrée est des plus flatteuse", a déclaré David Bennett, président mondial du département international de haute joaillerie de Sotheby's.

En novembre 2015, Sotheby's avait réalisé un record mondial dans les diamants bleus, avec la vente du "Blue Moon of Josephine", un diamant vendu 48,5 millions de dollars, soit plus de 4 millions de dollars le carat.

Sotheby's présente également deux bijoux liés à l'histoire impériale de la Russie, à Pierre Le Grand et Catherine II.

Il s'agit d'une part d'un collier en diamants, assorti d'un fermoir détachable en forme de noeud.

Ce collier commandé par l'impératrice Catherine II (1729-1796) a survécu à tous les bouleversements des XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Acheté aux enchères par un collectionneur privé en 2005, il est remis en vente 11 ans plus tard pour un prix estimé entre 3 et 5 millions de dollars.

Par ailleurs, Sotheby's propose une parure de diamants de couleurs, qui aurait été offerte par l'impératrice Catherine 1ère (1684-1727), l'épouse de Pierre 1er appelé Pierre Le Grand, au sultan Ahment III (1673-1736), 23e sultan de l'empire ottoman.

Sotheby's propose aussi deux diamants roses, l'un de 17,07 carats, estimé entre 12 et 15 millions de dollars, et l'autre de 13,20 carats, estimés entre 9 et 14 millions de dollars.

Au total, Sotheby's estime à 100 millions de dollars la valeur des 342 lots de cette vente.

De son côté, Christie's présente 220 lots pour un montant estimé de 80 millions de dollars.

mnb/gca/mba