BIEN-ÊTRE
10/11/2016 02:51 EST | Actualisé 11/11/2016 08:28 EST

Attention aux faux recruteurs de jeunes mannequins!

Une agence de mannequins britannique a émis un avertissement après qu’un faux recruteur (un scout dans le jargon de la mode) ait trompé des adolescentes en leur demandant de prendre des photos d’elles en bikini ou en sous-vêtements et de leur envoyer.

Plus de 40 ados âgées entre 14 et 19 ans ont été contactées par Snapchat par quelqu’un se disant responsable du recrutement pour l’agence Base Models, leur disant qu’elles pouvaient de faire entre 500 et 50 000 livres (entre 84$ et 84 000$ canadiens).

Mais ce « scout » n’était aucunement affilié avec l’agence.

Le directeur de Base Models, Max Ridd, a révélé à nos confrères du Huffington Post britannique que leur agence ainsi que la plupart des autres « ne demanderaient jamais aux mannequins de faire des entrevues sur Skype ou de leur envoyer des vidéos d’elles-mêmes en sous-vêtements ou en maillot sur les réseaux sociaux ».

💫

Une photo publiée par ellie mccandless 🌿 (@elliemccandless) le

L’une des jeunes filles contactée était Ellie McCandles (ci-haut), 19 ans. Elle a raconté à BBC News qu’elle avait été approchée par un agent sur Snapchat, qui se disait de Base Models, et qu’il lui avait demandé de lui envoyer des photos d’elle vêtue de lingerie.

Ressentant que « quelque chose ne semblait pas correct », Mme McCandles a décliné et a immédiatement contacté l’équipe officiel de Base Models qui lui a appris que le recruteur en question n’était pas affilié à eux.

M. Ridd exhorte maintenant les aspirants modèles à vérifier que l’adresse électronique fournie par les recruteurs concorde avec celles affichées sur le site web officiel de l’agence. Il demande aussi à celles qui sont contactées via les réseaux sociaux de confirmer avez l’agence l’authenticité des messages envoyés.

« Si une agence de mannequinat vous contacte à travers les réseaux sociaux, elle accompagnera son message d’une invitation à la contacter ou à visiter leurs bureaux directement, a-t-il dit. La promesse de millions de dollars est aussi un signal d’alarme »

Les gens savent que des photographes frauduleux qui chargent des centaines de dollars pour des « portfolios » avec la fausse promesse d’aider les jeunes modèles à percer dans l’industrie, mais M. Ridd a dit qu’il y avait des « préoccupations croissantes » autour de ce nouveau type d’arnaque dans le monde de la mode.

« Des gens ciblent des personnes très jeunes, et leur demandent de retirer leurs vêtements pour de faux castings qui ‘peuvent’ rapporter d’importantes sommes d’argent », affirme-t-il.

« La culture de la célébrité et de la richesse énorme qui inonde les réseaux sociaux rend la tâche facile à ceux qui font des fausses promesses afin d’attirer et de tromper les jeunes filles et jeunes garçons plein d’espoir. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 9 agences de mannequins qui se démarquent de Montréal à Québec Voyez les images