NOUVELLES
08/11/2016 00:47 EST | Actualisé 09/11/2017 00:12 EST

Yémen: six membres présumés d'Al-Qaïda tués

Six membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués mardi dans une opération terrestre et un raid aérien de la coalition arabe près de la ville de Moukalla, dans le sud-est du Yémen, a indiqué un responsable des services de sécurité.

"Nous avons lancé l'opération tôt ce matin contre Al-Qaïda dans le village de Hamra", à l'ouest de Moukalla, reprise en avril aux membres du réseau extrémiste, a dit ce responsable yéménite à l'AFP.

"Il s'agit d'une opération préventive avec l'aide de l'aviation de la coalition arabe" qui intervient au Yémen en soutien au gouvernement, a encore indiqué ce responsable, affirmant que les membres d'Al-Qaïda visés planifiaient des attaques contre Moukalla.

Six membres du réseau jihadiste ont été tués, quatre capturés et un certain nombre d'autres blessés, a-t-il ajouté.

Après leur retrait de Moukalla, les combattants d'Al-Qaïda se sont repliés sur les hauteurs autour de la ville.

"Ils continuent de menacer Moukalla et il n'est pas exclu qu'ils lancent des attaques pour se venger", a souligné ce responsable.

Dans une localité de la province de Chabwa (centre), deux membres présumés d'Al-Qaïda sont morts lors d'une expédition lundi soir pendant laquelle un homme accusé de sorcellerie a été tué, a indiqué un autre responsable des services de sécurité.

Après avoir extirpé cet homme de sa maison, les jihadistes d'Al-Qaïda l'ont exécuté devant les membres de sa famille, selon la même source. Ils ont ensuite plastiqué sa maison, mais une explosion prématurée a coûté la vie à deux des assaillants.

Al-Qaïda a l'habitude d'exécuter des personnes accusées de sorcellerie dans les zones du Yémen où le réseau est présent.

Le conflit qui oppose le gouvernement aux rebelles chiites Houthis depuis 19 mois a aidé Al-Qaïda à renforcer sa présence dans le sud et le sud-est du Yémen, même s'il a été chassé de Moukalla.

Lundi soir, cinq civils saoudiens ont été blessés à la frontière avec le Yémen par des tirs de roquettes des Houthis, selon la défense civile saoudienne, citée par l'agence officielle saoudienne SPA.

Des dizaines de civils et de militaires saoudiens ont été tués par des tirs similaires à la frontière depuis le début de l'intervention au Yémen.

faw/mh/ras/jri