NOUVELLES
08/11/2016 12:40 EST

Un employé fédéral pourrait avoir été exposé au virus Ebola

Un employé du Centre national des maladies animales exotiques de Winnipeg pourrait avoir été exposé au virus Ebola.

Le docteur John Copps a indiqué, mardi, que l'employé a été en contact avec des cochons infectés dans un laboratoire classifié P4.

Une déchirure dans la tenue de protection de l'employé a été remarquée lors du processus de décontamination qui a suivi son travail en laboratoire.

M. Copps a ajouté que le risque pour l'employé et le public est considéré comme étant faible.

"Nos employés sont au courant des risques et savent très bien comment les contrôler. Toutes les procédures d'urgence appropriées ont été suivies et les risques pour l'employé, ses collègues de travail et la communauté sont considérés comme étant faibles", a spécifié M. Copps lors d'une conférence de presse, mardi.

L'employé est suivi par un médecin et a été placé en isolement. Son état de santé sera suivi pour une période de 21 jours.

Le laboratoire national travaille à la prévention, la détection, le contrôle et le signalement de maladies animales étrangères et de nouvelles maladies.

Ses recherches portent entre autres sur la grippe aviaire, la maladie pieds-mains-bouche et la peste porcine.

En juillet 2015, une étude rapportée dans le journal médical The Lancet indiquait que le laboratoire national de microbiologie de Winnipeg avait développé un vaccin contre le virus Ebola protégeant à 100 pour cent les gens qui l'avaient reçu.