NOUVELLES
07/11/2016 20:59 EST | Actualisé 08/11/2017 00:12 EST

Un député conservateur accusé de minimiser le sexisme dans les sports

Le député de Saskatoon-Grasswood Kevin Waugh a fait ces commentaires lors d'une cérémonie au Temple de la renommée des sports de Saskatoon, samedi, suscitant signes désapprobateurs et murmures.

« Ce n'est pas exact du tout. C'est malheureux et injustifié », affirme Vera Pezer, qui a été quatre fois championne canadienne de curling.

Elle ajoute que c'est d'autant plus déplacé pour un député qui a été commentateur sportif à la télévision pendant des années et qui siège maintenant à un comité parlementaire sur les femmes et les filles dans le sport. « Ça m'inquiète de voir que c'est avec ce genre de leadership qu'on s'occupe de cet enjeu », déplore-t-elle.

La championne de marche rapide Ann Peel n'est pas davantage impressionnée.

Dans ma propre carrière, l'iniquité était grotesque. Il y a encore beaucoup de disparités.

Ann Peel, championne de marche rapide

Les commentaires ont aussi choqué plusieurs athlètes masculins présents, dont Tim Berrett, qui a représenté le Canada en marche rapide cinq fois aux Jeux olympiques. « Pendant un instant, j'ai cru que la Saskatchewan avait remonté ses horloges... jusqu'en 1952 », a-t-il écrit dans un courriel.

De son côté, le président du Temple de la renommée des sports de Saskatoon, Keith McLean, croit que le député n'avait pas d'intentions négatives, même si ces commentaires « ne sont pas vraiment exacts », selon lui.

Kevin Waugh se défend

Kevin Waugh affirme avoir voulu mettre l'accent sur le travail fait en Saskatchewan pour promouvoir l'équité dans les sports, où la discrimination n'est plus un enjeu majeur.

Nous faisons les choses comme il faut en Saskatchewan. Ce n'est pas le cas dans d'autres provinces.

Kevin Waugh, député de Saskatoon-Grasswood.

Il a cité les programmes de football offerts à l'Université de la Saskatchewan et a noté le fait que plusieurs postes d'entraîneurs étaient occupés par des femmes. Il ajoute avoir milité énergiquement pour inclure davantage les femmes dans de tels postes.

Selon les informations de Jason Warick, CBC News