NOUVELLES
08/11/2016 10:41 EST | Actualisé 09/11/2017 00:12 EST

Springsteen, Beyoncé, Lady Gaga et Madonna offrent un ultime appui à Clinton

Si de façon générale, l'orientation politique des vedettes de la musique penche plutôt à gauche, ce soutien à la démocrate Hillary Clinton est sans précédent cette année.

Dans le dernier rassemblement démocrate à Philadelphie lundi, devant plus de 40 000 personnes, Bruce Springsteen a lancé un vibrant plaidoyer pour la candidate démocrate, à la veille du scrutin. « Jouons tous notre rôle afin que nous puissions un jour revenir sur 2016 et dire que nous étions aux côtés d'Hillary Clinton, du bon côté de l'histoire », a lancé l'auteur de Born in the USA.

Jon Bon Jovi, qui soutient depuis longtemps les candidats démocrates, l'avait précédé sur scène. Lady Gaga s'est également exprimée, mais en paroles seulement.

La chanteuse Madonna a interprété certains de ses plus grands succès, lundi soir à New York, lors d'un spectacle extérieur surprise en soutien à la candidate démocrate.

Cette courte prestation de 30 minutes a rassemblé près de 300 personnes. Madonna y a entre autres interprété Express Yourself et Imagine de John Lennon en mode acoustique.

Voir les vedettes aux rassemblements politiques

La présence de vedettes comme Pharrell Williams et Jennifer Lopez dans les rassemblements politiques démocrates attire des foules nombreuses, sans compter des concerts gratuits, comme celui qu'ont donné Jay Z et Beyoncé vendredi en Ohio.

Les organisateurs politiques profitent de cette occasion unique de récolter les coordonnées de potentiels électeurs lorsqu'ils réservent leur place au concert; ils les recontactent par la suite pour les rappeler à voter.

Peu d'artistes derrière Trump

Le républicain Donald Trump a pour sa part reçu le soutien du rockeur Ted Nugent et de l'acteur Clint Eastwood.

Ted Nugent s'est fait remarquer dimanche lors d'un rassemblement au Michigan avec un geste grossier en évoquant le parti démocrate.

Sinon, au cours des derniers mois, Donald Trump s'est surtout attiré les foudres d'artistes comme Adele, les Rolling Stones, Neil Young et R.E.M. lorsqu'il a utilisé leurs chansons pour ses rassemblements politiques.

Au contraire, pour Hillary Clinton, les célébrités ont multiplié les appuis en sa faveur. En plus de chanter pour elle, Katy Perry a autorisé que son succès Roar soit utilisée pour des publicités démocrates et a fait son éloge sur Twitter, le compte le plus suivi avec plus de 93 millions d'abonnés.

Miley Cyrus s'est de son côté impliquée sur le terrain en effectuant du porte-à-porte dans une université de Virginie, et le groupe rock The National a joué gratuitement dans son État d'origine, l'Ohio.

Enfin, l'écrivain Dave Eggers a supervisé ce dernier mois l'initiative 30 jours, 30 chansons, dans lequel il demandait à des artistes de publier des chansons anti-Trump. L'un des participants, le musicien électro Moby, a déclaré que Donald Trump n'était « pas loin d'être un psychopathe ».