NOUVELLES
08/11/2016 08:56 EST | Actualisé 09/11/2017 00:12 EST

Renault-Nissan va proposer des voitures en copropriété

Un service en ligne de véhicules en copropriété va être lancé d'ici à la fin de l'année, dans un premier temps en région parisienne, a annoncé mardi le PDG de l'alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn.

Dévoilé à Lisbonne lors du Web Summit, la grand-messe du numérique, ce service repose sur la mise en commun d'un véhicule au sein d'une communauté d'acheteurs mis en relation par un algorithme qui prend en compte tant leur profil que leur localisation géographique.

"L'algorithme va assembler des propriétaires compatibles ayant des besoins de conduite complémentaires afin d'arriver à une utilisation de 100% du véhicule", précise le groupe dans le communiqué.

Concrètement, les propriétaires pourront gérer leur véhicule partagé via une application où il leur sera possible de suivre à tout moment son positionnement, grâce à la géolocalisation.

Pour le PDG du groupe, il s'agit de préparer "un futur où les usages automobiles seront plus flexibles, sociaux et partagés".

"90 millions de véhicules sont vendus chaque année, et l'immense majorité n'appartiennent qu'à un seul propriétaire. Il est dès lors évident que le nombre de véhicules en co-propriété va augmenter, en particulier du fait de l'évolution des usages de l'automobile", a expliqué à l'AFP M. Ghosn.

"C'est une opportunité pour certains d'avoir un usage plus intelligent de la voiture, à bas coût, qui convient mieux à leurs besoins. Mais je ne pense pas que cela représente une menace pour le reste de l'industrie", a précisé Carlos Ghosn.

Pour ce service, le groupe automobile proposera la Nissan Micra Acenta avec l'assurance et divers services. Les propriétaires s'engageront à un usage cumulé de 15.000 km maximum par an.

els/fpo/ger

NISSAN MOTOR