NOUVELLES
08/11/2016 07:45 EST | Actualisé 09/11/2017 00:12 EST

Maroc: prison pour une vingtaine de paysans après des violences avec la police

Une vingtaine de paysans ont été condamnés à des peines allant de trois à quatre ans de prison après des affrontements avec les forces de l'ordre dans le centre du Maroc, a-t-on appris mardi de source associative.

Des affrontements ont opposé les forces de l'ordre à des agriculteurs le 26 octobre, a indiqué à l'AFP un responsable de l'Association marocaine des droits humains (AMDH), Omar Arbib, précisant que des villageois avaient alors été blessés et de nombreux paysans arrêtés.

Les agriculteurs protestaient contre leur éviction de terres qu'ils cultivaient dans la région de Settat (centre), a expliqué M. Ardib à l'AFP.

Dix-huit agriculteurs ont été condamnés lundi par un tribunal de la localité d'Ibn Hamad, près de Settat: sept à quatre ans de prison, et onze autres à trois ans de prison, selon cette source.

Des mineurs restent inculpés dans ce dossier et doivent également être jugés, a précisé M. Arbib, qui a dénoncé un "jugement inacceptable": "66 ans de prison au total pour de tels faits, c'est disproportionné".

Selon la presse locale, une coopérative voulait récupérer des terres que les paysans cultivaient depuis des années, suscitant la colère des populations locales et nécessitant l'intervention des forces de l'ordre.

hba/vl