Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les maires Coderre, Labeaume et Lehouiller parlent de la présidentielle américaine

C'est jour de vote aux États-Unis et les maires de Québec, Lévis et Montréal suivront avec intérêt le dénouement de cette campagne opposant Hillary Clinton à Donald Trump. Réunis lundi devant la Chambre de commerce de Lévis, les trois maires en ont profité pour formuler quelques réflexions et observations sur l'élection présidentielle américaine, dont le résultat promet d'être historique.

Voici ce qu'ils avaient à dire :

«Il ne faut pas que Trump passe, alors ma prédiction c'est qu'Hillary va passer.»

- Régis Labeaume, maire de la Ville de Québec

«Ce que l'on constate, c'est une extrême dévitalisation de certains milieux aux États-Unis. Et ça, ça jette un regard effrayant sur l'effritement de la classe moyenne.»

- Gilles Lehouillier, maire de la Ville de Lévis.

«Nous, si on est fort, c'est qu'on a arrêté de diviser pour régner. Et de commencer à mettre les communautés les unes contre les autres, de commencer à traiter la Femme comme on l'a fait, tout ça donne un goût amer et bien mauvais en bouche.»

- Denis Coderre, maire de la Ville de Montréal

INOLTRE SU HUFFPOST

Les présidents américains de l'histoire

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.