NOUVELLES
08/11/2016 16:35 EST | Actualisé 09/11/2017 00:12 EST

Les derniers développements de la soirée électorale américaine

WASHINGTON — Les Américains sont appelés aux urnes, mardi, pour élire le 45e président de leur pays. La démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump sont les principaux candidats en lice. Voici les nouvelles de dernière minute sur cette soirée électorale.

__

21h27

La démocrate Hillary Clinton est déclarée gagnante au Connecticut, où sept grands électeurs étaient en jeu. Elle en compte maintenant 104. Le républicain Donald Trump gagne la Louisiane et ajoute huit grands électeurs à ses 129 pour un total de 137.

__

21h09

Donald Trump gagne l'Arkansas et ses six grands électeurs.

Il porte ainsi son total de grands électeurs à 129, contre 97 pour Hillary Clinton. Un total de 270 grands électeurs est nécessaire pour être élu président.

Les sondages prédisaient une victoire de Donald Trump dans cet État où Hillary Clinton a pourtant été première dame pendant 12 ans, lorsque son mari y était gouverneur.

L'État, autrefois fidèlement bleu, est passé au rouge au cours des dernières années. L'Arkansas appuie le candidat républicain à la présidence à chaque élection depuis 1980, à l'exception des années où Bill Clinton était candidat.

__

21h01

Donald Trump l'emporte au Kansas, dans le Dakota du Nord et du Sud, au Texas et au Wyoming. Hillary Clinton gagne à New York.

Donald Trump gagne également deux des trois districts du Nebraska, pour un total de quatre grands électeurs. Les résultats sont encore trop serrés dans le troisième district.

M. Trump obtient ainsi les 38 grands électeurs du Texas, le deuxième plus grand prix sur la carte. Il en gagne aussi six du Kansas et trois chacun pour le Wyoming, le Dakota du Nord et le Dakota du Sud.

Mme Clinton met la main sur les 20 grands électeurs de l'Illinois et les 29 de New York.

Le candidat républicain compte maintenant 123 grands électeurs, contre 97 pour la démocrate.

__

21h00

Hillary Clinton remporte l'État de l'Illinois et ses 20 grands électeurs, portant son total à 68.

__

20h52

Le républicain Donald Trump a été donné gagnant au Mississippi. Avec l'ajout des six grands électeurs de cet État, M. Trump porte son total à 66.

Le Mississippi a voté pour les républicains lors de chaque élection présidentielle depuis 1972, à l'exception du démocrate Jimmy Carter en 1976.

__

20h41

La démocrate Hillary Clinton gagne le Rhode Island, ce qui lui donne quatre autres grands électeurs.

Ce gain porte son total de grands électeurs à 48, contre 60 pour Donald Trump. Le vainqueur de la présidentielle aura réussi à obtenir au moins 270 grands électeurs.

Le Rhode Island n'a voté pour un président républicain qu'à quatre occasions depuis 1928.

En 2012, le président Barack Obama avait défait le républicain Mitt Romney dans cet État par environ 27 pour cent des votes.

__

20h30

Les électeurs de la Floride ont appuyé un amendement constitutionnel d'État visant à légaliser la marijuana thérapeutique, ce qui élargira l'accès au cannabis au-delà de ce qui était permis depuis que l'État a approuvé une utilisation limitée du produit à des fins médicales, il y a deux ans.

__

20h28

Donald Trump est déclaré vainqueur en Alabama après que le sénateur Jeff Sessions eut appuyé le candidat milliardaire. L'État compte neuf grands électeurs.

M. Trump compte donc 60 grands électeurs, contre 44 pour Hillary Clinton.

Un total de 270 grands électeurs est nécessaire pour être élu président.

Ces résultats s'inscrivent dans la tendance de l'État, qui vote républicain à chaque élection présidentielle depuis 1980.

__

20h16

Donald Trump gagne le Tennessee et ses 11 grands électeurs.

Il s'agissait d'une cinquième élection présidentielle consécutive lors de laquelle l'État a opté pour le candidat républicain.

__

20h09

Donald Trump a mis la main sur la Caroline du Sud.

Le candidat républicain a obtenu les neuf grands électeurs de l'État, pour un total de 40. Ce résultat était attendu, l'État étant favorable aux républicains depuis longtemps.

__

20h08

Le sénateur de la Floride, Marco Rubio, ancien candidat à l'investiture républicaine, est réélu.

___

20h00

Hillary Clinton l'emporte au Delaware, au Maryland, dans le Massachusetts, au New Jersey et dans le District de Columbia, alors que Donald Trump gagne l'Oklahoma.

La démocrate gagne ainsi les 11 grands électeurs du Massachusetts, les 10 du Maryland, les 14 du New Jersey, les trois du Delaware et les trois de la capitale américaine, pour un total de 44. Les sept grands électeurs gagnés par Donald Trump en Oklahoma portent son total à 31.

Ces résultats ne sont pas étonnants. Le Massachusetts et le District de Columbia sont deux des châteaux forts les plus sûrs des démocrates.

La dernière fois que l'Oklahoma est allé à un démocrate remonte à 1964, lorsque Lyndon Johnson a gagné. Au Maryland, le dernier candidat présidentiel républicain a été élu en 1988.

Le New Jersey est un État démocrate depuis 20 ans. Son gouverneur, Chris Christie, est un allié de Donald Trump, mais son taux d'approbation est bas, selon les sondages.

__

19h30

Donald Trump l'emporte en Virginie occidentale et ajoute cinq grands électeurs aux 19 qu'il avait déjà récoltés.

L'État était l'un de ceux qui avaient appuyé le plus fortement le milliardaire pendant les primaires républicaines. M. Trump y est populaire grâce à sa promesse de raviver l'industrie du charbon et de créer des emplois. Hillary Clinton y est mal perçue en raison de ses commentaires considérés comme étant des affronts à l'industrie. Pour cette raison, plusieurs démocrates qui tentaient de se faire élire au congrès ou pour d'autres postes locaux ont pris leurs distances de Mme Clinton et ont refusé de l'appuyer.

La Virginie occidentale a voté pour des candidats républicains à la présidentielle lors de chacune des quatre dernières courses.

Un total de 270 grands électeurs sont nécessaires pour l'emporter.

__

19h00

Le républicain Donald Trump l'emporte dans l'Indiana et le Kentucky, tandis que la démocrate Hillary Clinton est déclarée gagnante dans le Vermont.

M. Trump a ainsi obtenu les huit grands électeurs du Kentucky et les 11 de l'Indiana. En l'emportant au Vermont, Mme Clinton obtient trois grands électeurs. Ces trois États ont été les premiers à déclarer leur gagnant, mardi.

Ces victoires étaient attendues.

Le Vermont a voté démocrate lors de chacune des élections depuis 1988, tandis que le Kentucky vote républicain depuis 2000.

L'Indiana est généralement un château fort républicain, mais il a opté pour Barack Obama en 2008. Les républicains ont repris l'État en 2012, et le colistier de Donald Trump, Mike Pence, en est le gouverneur.

Le candidat gagnant aura besoin de 270 grands électeurs.

__

18h35

Une majorité d'Américains ayant déjà voté ne sont pas d'accord avec le candidat républicain Donald Trump au sujet de deux de ses principales propositions liées à l'immigration.

Selon les résultats préliminaires d'un sondage mené à la sortie des bureaux de scrutin par la firme Edison Research pour le compte de l'Associated Press et de réseaux de télévision, seuls quatre électeurs sur dix ont dit appuyer la construction d'un mur à la frontière séparant les États-Unis du Mexique. Une majorité est opposée à l'idée.

Environ sept répondants sur dix ont dit qu'ils préféraient que les travailleurs étrangers illégaux aux États-Unis aient une façon de légaliser leur situation, plutôt que de les obliger à retourner dans leur pays. Le quart des électeurs interrogés, environ, appuient la déportation des immigrants illégaux.

Donald Trump a réussi à devenir le candidat républicain, plus tôt cette année, en partie grâce à sa promesse de construire un mur frontalier et de déporter des millions de résidants illégaux.

__

18h05

Les invités commencent à arriver à la soirée électorale organisée par Donald Trump à Manhattan.

Le candidat républicain tient son événement dans la salle de bal d'un hôtel Hilton, où une scène a été décorée de dizaines de drapeaux américains.

L'équipe de Donald Trump a également exposé derrière des vitrines différents articles promotionnels vendus pendant la campagne, notamment la célèbre casquette portant le slogan «Make America Great Again».

__

17h37

Au moins 2000 personnes attendaient déjà à l'extérieur du palais des congrès où Hillary Clinton tiendra sa soirée électorale, à New York.

La majorité des gens étaient assis par terre, et une poignée de femmes portaient pantalon et tailleur, en l'honneur de Mme Clinton.

__

17h35

Un porte-parole a indiqué que l'ancien président George W. Bush n'a voté ni pour le républicain Donald Trump ni pour la démocrate Hillary Clinton.

Freddy Ford a a précisé que le plus récent président républicain n'avait voté pour aucun candidat à la présidence, mais avait choisi les candidats républicains pour les autres postes inscrits sur le bulletin de vote.

Cette nouvelle n'est pas vraiment une surprise. La famille Bush inclut les deux plus récents présidents républicains, mais ni l'un ni l'autre n'ont appuyé l'homme d'affaires milliardaire qui a remporté l'investiture du parti. L'ancien gouverneur de la Floride, Jeb Bush, a déjà été considéré comme le favori pour devenir candidat républicain, jusqu'à l'arrivée dans la course de M. Trump, qui a critiqué à de nombreuses reprises son manque d'énergie.

__

17h10

Moins de la moitié des électeurs ayant voté, mardi, affirment avoir fait leur choix parce qu'ils préféraient fortement l'un des deux candidats, selon les résultats préliminaires d'un sondage effectué à la sortie des bureaux de scrutin par la firme Edison Research, pour le compte de l'Associated Press et de réseaux de télévision.

Ces premiers sondages d'électeurs indiquent que le républicain Donald Trump et la démocrate Hillary Clinton sont tous les deux perçus de manière défavorable par une majorité de l'électorat. Une majorité des électeurs ont par ailleurs affirmé qu'ils n'avaient confiance en aucun des deux principaux candidats.

Le tiers des électeurs ont admis avoir des réserves au sujet de leur candidat de choix. Le quart des électeurs ont indiqué avoir voté principalement pour bloquer un autre candidat.

En 2012, les électeurs étaient plus optimistes au sujet de leur choix, alors que deux répondants sur trois avaient déclaré appuyer fortement leur candidat.

__

16h50

Les autorités ont renforcé la sécurité entourant Donald Trump en cette journée d'élection, en stationnant des camions à benne remplis de sable devant la Trump Tower, sur la cinquième avenue. La police a précisé mardi que des précautions similaires avaient été prises à d'autres endroits à Manhattan, où M. Trump et Hillary Clinton prévoient passer la soirée.

Les autorités ont expliqué que les camions lourds pouvaient empêcher une tentative d'attaque à la voiture piégée. Elles ont cependant assuré qu'aucune menace terroriste n'avait été confirmée.

La police de New York avait déjà annoncé qu'elle déploierait plus de 5000 agents pour garder la paix le soir de l'élection. Ce déploiement inclut des hélicoptères, des détecteurs de radiation et des chiens renifleurs d'explosifs

__

16h40

Une juge du Nevada a rejeté une demande de la campagne de Donald Trump de conserver les bulletins de vote et autre matériel électoral, en lien avec de présumées irrégularités lors du vote par anticipation.

La juge Gloria Sturman, du comté de Clark, a déclaré mardi qu'en inscrivant les noms des travailleurs aux urnes dans les documents de la cour, ceux-ci pouvaient être exposés à l'«attention du public, être ridiculisés ou harcelés».

Elle a ajouté que le secrétaire d'État du Nevada était responsable d'enquêter sur la plainte.

La campagne de Donald Trump affirme qu'il était illégal de permettre aux électeurs de voter après la fin du vote par anticipation, mais le comté répond qu'il ne faisait qu'accommoder les gens qui étaient déjà en ligne.

__

8h50

Une militante montréalaise des Femen a été arrêtée mardi matin dans le bureau de vote de Manhattan du candidat républicain Donald Trump, après avoir scandé des slogans anti-Trump la poitrine dénudée.

Neda Topaloski, âgée de 30 ans, était accompagnée d'une autre militante Femen, Tiffany Robson, 28 ans, de Seattle.

Vers 8h50, au 233 Est de la 56e rue à Manhattan, deux femmes ont été appréhendées pour avoir crié leur haine envers Donald Trump, après avoir enlevé leur chandail, ont indiqué des sources policières à La Presse canadienne.

Les deux femmes ont rapidement été maîtrisées et conduites dans un poste de police où elles ont reçu une sommation à comparaître à la cour criminelle de Manhattan à une date ultérieure. Elles ont ensuite été remises en liberté, ont ajouté les sources policières.