NOUVELLES
08/11/2016 11:07 EST | Actualisé 09/11/2017 00:12 EST

L'entraîneur des Raptors connaît la valeur d'un vote

C'est pourquoi, tous les deux ans, quand arrive le moment d'une élection primaire ou présidentielle, l'entraîneur-chef des Raptors de Toronto (NBA) sensibilise ses joueurs à l'importance de l'exercice du droit de vote.

« Je dis à mes joueurs – procurez-vous votre bulletin par anticipation et votez - », a dit +Casey, qui se souvient de ses grands-parents lui racontant qu'ils n'avaient pas le droit de voter, où comment à une autre période, on tentait de les empêcher de voter.

« Il s'agit là d'un privilège pour lequel beaucoup se sont battus. Certains ont même fait de la prison pour l'obtenir. Tout le monde devrait voter », a renchéri Casey.

Casey se fait particulièrement insistant depuis qu'il dirige la seule équipe canadienne de la NBA. Les Raptors emploient des Américains qui vivent loin de chez eux. Il les invite à planifier à l'avance afin que le calendrier chargé de la ligue ne les prive pas de leur vote.

C'est ainsi que de nombreux athlètes professionnels à travers l'Amérique du Nord comptent sur le vote par anticipation pour exprimer leur préférence, parce que leur lieu de travail diffère de leur lieu de résidence ou parce qu'ils sont sur la route le jour de l'élection.

On peut ainsi penser qu'il en va ainsi pour les sept joueurs américains qui s'aligne avec le Canadien de Montréal qui accueillera les Bruins de Boston en cette soirée de scrutin.