NOUVELLES
08/11/2016 14:50 EST | Actualisé 09/11/2017 00:12 EST

Des commentaires positifs pour Karen Paquin en bobsleigh

Après cinq jours d'entraînement, Karen Paquin a toujours le sourire.

Celle qui a aidé le Canada à remporter le bronze en rugby à 7 aux Olympiques de Rio veut convaincre les entraîneurs qu'elle a ce qu'il faut pour se joindre à Humphries.

Humphries tentera de remporter une troisième médaille d'or olympique, en 2018, à Pyeongchang.

J'ai eu des bons commentaires, mais qu'est-ce que ça vaut? On parle de potentiel, mais moi le potentiel, je n'y crois pas.

Karen Paquin

Paquin refuse de s'emballer. Elle est consciente que tout se déroule bien pour elle depuis son arrivée à Calgary. Mais tant qu'elle n'aura pas complètement maîtrisé la technique et prouvé, par des temps concrets, ce qu'elle peut faire, elle garde les pieds sur terre.

Différences et similitudes

L'athlète de 29 ans a rapidement découvert les différences et les similitudes qui existent entre le bobsleigh et le rugby.

Le bobsleigh est un sport plus pur, où dans la position de freineuse, tu es en contrôle. Au rugby, tu es toujours en réaction à ce qui se passe autour de toi.

Karen Paquin

Elle ajoute cependant qu'un sprint est un sprint, peu importe le sport que l'on pratique.

Beaucoup d'appelés, une seule élue

Karen Paquin sait qu'elle n'est pas la seule à avoir reçu une invitation. Quelques-unes de ses coéquipières de l'équipe de rugby dont Jen Kish, et des sprinteuses ont elles aussi été convoquées à Calgary.

Chaque année, ce sont des douzaines d'athlètes qui répondent à l'invitation de l'équipe nationale.

De nombreux départs, mais pas encore d'arrivées

Depuis son arrivée à Calgary, Karen Paquin s'entraîne en salle et fait des départs dans la maison de glace, un endroit qui permet de travailler certains aspects du sport sans avoir à remonter la piste chaque fois.

Elle a eu la chance de faire de nombreux départ, mais n'a encore vécu aucune arrivée. C'est qu'elle n'a pas encore eu la chance de descendre la piste, une piste qui pique sa curiosité.

Le son! Quand tu entends les bobsleighs qui passent, c'est impressionnant, on dirait un coup de tonnerre. 

Karen Paquin

Elle devrait avoir la chance de descendre au cours de sa dernière journée d'entraînement, jeudi. Elle a très hâte de vivre l'expérience afin de savoir si c'est aussi excitant qu'on le dit.

Retour au rugby

Dès la fin de ses essais à Calgary, Karen s'envolera vers l'Irlande afin de retrouver ses coéquipières de l'équipe de rugby à 15 joueuses.

Cette équipe, classée 3e au monde, participera en août à la Coupe du monde.

Elle espère ensuite retrouver sa place au sein de l'équipe de rugby à 7 joueuses.