BIEN-ÊTRE
07/11/2016 10:23 EST | Actualisé 07/11/2016 11:41 EST

«Les Belles Combines» décroche le Prix de nouvelle entreprise de l'année du Réseau des mères en affaires

Site Les Belles Combines

«Les Belles Combines» décroche le Prix de nouvelle entreprise de l'année du Réseau des mères en affaires.

On était les premiers à vous parler de cette jeune griffe québécoise Les Belle Combines en juillet 2015, une boutique en ligne mode et éducative 100 % Québécoise pour les parents et les tout-petits, un projet admirable qui part du désir profond de faire la promotion du français et de la culture québécoise. Une vraie consécration tant méritée.

Ce Prix décroché par les deux soeurs Dominique et Annie Bernèche a été annoncé par Véronique Cloutier, il y a 15 jours. La star a déclaré ceci: «Être mères en affaires, ce n'est pas facile. Je suis allée voir ce qu'elles font, c'est adorable. Vous êtes mères en affaires et sœurs en affaires. Vous êtes mes idoles». Un magnifique témoignage pour les soeurs en affaires qui poursuivent leur rêve avec conviction et ténacité.

Retour sur les débuts de cette jeune griffe québécoise

C’est d’abord et avant tout une histoire de famille. Deux sœurs, deux complices. Annie et Dominique Bernèche, toutes deux rivalisent d’ingéniosité pour penser une mode raffinée et minimaliste qui favorise l’éducation des enfants, tout en développant le sentiment d’appartenance au Québec et à sa culture.

Annie a sa propre entreprise de design graphique depuis plus de 13 ans, Dominique est maman de 4 enfants et enseignante au primaire entre deux congés de maternité. Les deux sœurs complices sont passionnées par l’éducation et amoureuses du Québec. Leur leitmotiv? L’éducation des enfants, tout en développant le sentiment d’appartenance au Québec et à sa culture.

Derrière ce projet, un message fort

« Je regrette profondément qu'il y ait une perte d’intérêt pour le Québec, la culture québécoise et le français. Par exemple: plutôt que les super héros américains, vous trouverez les hommes forts du Québec sur nos chandails. J’aimerais qu'on reconnaisse Louis Cyr autant que Ulk! Je ne suis pas idéaliste et je ne prétends pas non plus changer le monde pour autant.» - nous confiait Dominique Bernèche.

On est très heureux pour elles!

À VOIR AUSSI

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les vêtements Les Belles Combines Voyez les images