NOUVELLES
04/11/2016 02:58 EDT | Actualisé 05/11/2017 01:12 EDT

Un ministre tunisien limogé après avoir lié wahhabisme saoudien et terrorisme

Le ministre tunisien des Affaires religieuses, Abdeljalil Ben Salem, a été limogé vendredi pour "atteinte aux fondements de la diplomatie tunisienne", au lendemain de propos faisant le lien entre le wahhabisme saoudien et le terrorisme.

"Le chef du gouvernement (Youssef Chahed) a relevé de ses fonctions le ministre des Affaires religieuses Abdeljalil Ben Salem", a indiqué dans un communiqué la présidence du gouvernement.

Selon la même source, ses déclarations "ont porté atteinte aux fondamentaux et aux principes de la diplomatie tunisienne".

M. Ben Salem avait affirmé jeudi, lors d'une audition au Parlement, avoir "osé" interpeller l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Tunis, ainsi que le secrétaire général des ministres de l'Intérieur arabes - un Saoudien -, sur l'influence néfaste du wahhabisme saoudien en tant que "vecteur du terrorisme".

Dans la soirée, il avait tenté d'éteindre le début de polémique en affirmant, dans un communiqué, que la relation avec Ryad était "pleinement harmonieuse (...), au service de notre religion". "Sa solidité est telle que rien ne peut la troubler", avait-il ajouté.

ms-gk/cmk