NOUVELLES
04/11/2016 03:00 EDT | Actualisé 05/11/2017 01:12 EDT

Irak: l'EI tue 7 membres de forces de sécurité au sud de Mossoul (responsables)

Des jihadistes ont infiltré une zone au sud de Mossoul, grande ville du nord de l'Irak contrôlée par le groupe Etat islamique (EI), tuant sept membres des forces de sécurité, selon des responsables.

Cette attaque intervient à la troisième semaine d'une offensive d'envergure lancée par les forces irakiennes pour reprendre la deuxième ville du pays, durant laquelle les jihadistes ont mené plusieurs attaques similaires dans d'autres secteurs.

Les combattants de l'EI ont traversé le fleuve Tigre tôt vendredi et ont affronté des membres des forces de sécurité dans la région de Charqat, à environ 90 kilomètres de Mossoul, selon des officiers de police.

Ils ont tué quatre soldats, deux combattants tribaux et un policier, ont précisé les mêmes sources, ajoutant que les combats se poursuivaient dans le même secteur.

L'un des responsables, un lieutenant colonel, a indiqué que les jihadistes avaient disséminé des bombes dans la zone.

Ali Dawdah, responsable local chargé de la zone, a confirmé le bilan.

L'Irak a annoncé en septembre la reprise de Charqat, mais l'EI détient toujours des zones à l'est et parvient à s'infiltrer par petits groupes dans les territoires sous contrôle gouvernemental.

Les jihadistes ont lancé un certain nombre d'attaques pour faire diversion depuis le début le 17 octobre de l'offensive sur Mossoul, dont une à Kirkouk qui a fait des dizaines de morts.

Les forces irakiennes ont affirmé avoir déjoué d'autres attaques, tandis qu'une série d'attentats a également ciblé Bagdad et ses alentours.

strs-sf/wd/jmm/cmk/mer