NOUVELLES
04/11/2016 09:54 EDT | Actualisé 04/11/2016 10:41 EDT

Le Canadien cogne un mur face aux Blue Jackets et s'incline 10-0, à Columbus (PHOTOS)

Jamie Sabau via Getty Images
COLUMBUS, OH - NOVEMBER 4: Cam Atkinson #13 of the Columbus Blue Jackets reacts after scoring on goaltender Al Montoya #35 of the Montreal Canadiens during the second period of a game on November 4, 2016 at Nationwide Arena in Columbus, Ohio. (Photo by Jamie Sabau/NHLI via Getty Images)

COLUMBUS, Ohio - Pour une deuxième fois de suite, le Canadien a été surclassé par son rival, mais cette fois-ci les Blue Jackets de Columbus lui ont fait payer le prix en signant une écrasante victoire de 10-0, vendredi.

L'entraîneur Michel Therrien avait déclaré que son équipe était suffisamment mature pour éviter de répéter les mêmes erreurs que mercredi, quand elle avait été dominée 42-21 au chapitre des tirs au but par les Canucks de Vancouver, mais que Carey Price avait fermé la porte et permis au Tricolore de l'emporter 3-0.

Même les coups de canon après chaque but des locaux n'ont pas suffi pour réveiller les joueurs du Canadien, qui n'ont jamais vraiment fait preuve de caractère, laissant les Blue Jackets les dominer outrageusement.

"On le voyait venir comme une grosse balle courbe, a déclaré Therrien, qui n'aurait pu recevoir pire cadeau de la part de ses joueurs lors de son 53e anniversaire de naissance. Tant que tu ne te brûles pas, il n'y a jamais de bonnes choses qui vont arriver."

Nick Foligno, Cam Atkinson, Josh Anderson et Scott Hartnell ont inscrit deux buts chacun, tandis que Seth Jones et David Savard ont aussi touché la cible. Alexander Wennberg a récolté quatre aides, alors que seulement deux des 18 patineurs des Blue Jackets n'ont pas récolté de point.

Sergei Bobrovsky a repoussé 30 lancers, aidant les Blue Jackets (5-3-1) à signer la victoire la plus convaincante de l'histoire de l'équipe.

Les Blue Jackets détenaient le meilleur avantage numérique du circuit avant la rencontre et ils ont ajouté quatre buts en cinq occasions. Ils sont devenus la première équipe à marquer 10 buts lors d'un match de saison régulière depuis le 30 mars 2011, quand les Blues de St. Louis avaient défait les Red Wings de Detroit 10-3.

Le Canadien (9-1-1) avait accordé 14 buts lors de ses 10 premiers matchs cette saison. Il a aussi vu sa séquence de huit victoires prendre fin en encaissant une première défaite en temps réglementaire cette saison.

Souvent abandonné par ses coéquipiers, Al Montoya a repoussé 30 des 40 lancers dirigés vers lui. Montoya est devenu le premier gardien du Canadien à accorder 10 buts dans un match depuis André Racicot, le 13 décembre 1992 face aux Rangers de New York.

"C'était très difficile comme décision de laisser Montoya là, a noté Therrien. On a pris cette décision en équipe. On a communiqué avec tout le monde en milieu de deuxième. Stéphane (Waite, l'entraîneur des gardiens) a parlé à Al entre la deux et la trois pour expliquer la situation."

Il s'agit de l'écart le plus important lors d'une défaite du Canadien depuis le 2 décembre 1995, quand il avait perdu 11-1 face aux Red Wings de Detroit. Il s'agissait du dernier match de Patrick Roy devant le filet de la Sainte-Flanelle. Montoya n'a pas eu l'audace d'imiter le célèbre gardien au caractère bouillant.

Le Canadien aura l'occasion de tourner rapidement la page, alors qu'il accueillera les Flyers de Philadelphie, samedi.

À plate couture

Les Blue Jackets ont rapidement pris le contrôle du match en s'imposant physiquement et grâce à des transitions rapides. Atkinson a ouvert la marque en avantage numérique après 10:56 de jeu après une remise rapide de Foligno à partir de l'arrière du filet.

Jones et Savard ont ensuite creusé l'écart et les Blue Jackets menaient 3-0, alors que le Canadien n'avait que trois tirs au compteur.

Le Canadien aurait pu retraiter au vestiaire avec un peu de confiance, mais Alexander Radulov a raté un filet ouvert avec 25 secondes à jouer, à la suite d'une mise en scène parfaite d'Alex Galchenyuk.

Les punitions ont coulé le Canadien lors du deuxième vingt. Atkinson a ajouté son deuxième du match pendant qu'Alexei Emelin était au cachot. Foligno et Hartnell ont ensuite fait mouche pendant une mineure double contre Brendant Gallagher pour bâton élevé.

Le pauvre Montoya a été battu deux autres fois avant la fin du deuxième vingt, par Foligno et Anderson.

Question d'ajouter l'insulte à l'injure, Hartnell a ajouté son deuxième but du match en troisième période. La foule s'est mise de la partie en demandant un 10e but à leurs favoris et Anderson leur a permis de célébrer quelques minutes plus tard.

Voici les cinq moments marquants du match entre le Canadien et les Blue Jackets, vendredi soir, à Columbus.

Début de match catastrophique

Seulement 48 heures après avoir connu un très lent début de match face aux Canucks de Vancouver, le Canadien a connu le même sort vendredi, à Columbus. Mais contrairement aux Canucks, qui n'ont pu en profiter et qui ont finalement perdu 3-0, les Blue Jackets ont fait payer le prix au Tricolore en marquant trois fois. David Savard a marqué le troisième but des Blue Jackets après 14:06 de jeu alors que le Canadien n'avait toujours que trois tirs au compteur. Sa remise vers l'avant du filet du Canadien a dévié sur le patin du défenseur Jeff Petry, qui tentait de contrer Matt Calvert, et la rondelle a abouti derrière le gardien Al Montoya.

Une chance de faire tourner le vent

Le Canadien a donné signe de vie avant la fin du premier vingt, cognant notamment à la porte pendant un avantage numérique. Un but avant la fin de la période aurait pu permettre aux hommes de Michel Therrien de reprendre confiance, mais Alexander Radulov a bousillé la plus belle chance d'inscrire les visiteurs au pointage avec 25 secondes à écouler au cadran. Alex Galchenyuk a profité d'une ouverture pour s'avancer dans l'enclave. Le gardien Sergei Bobrovsky s'est aventuré loin de son filet pour couper les angles et Galchenyuk l'a surpris en faisant la passe à sa droite à Radulov. L'attaquant russe a toutefois raté la cible alors que le filet était complètement ouvert.

Les ailes coupées

Le Canadien a bien amorcé la deuxième période, mais une punition bête d'Alexei Emelin a freiné les élans du Tricolore. De plus, les Blue Jackets, qui avaient le meilleur avantage numérique de la LNH avant la rencontre, en ont profité pour ajouter un quatrième but. Alexander Wennberg a rejoint Sam Gagner devant le filet, mais la déviation a abouti sur le poteau. Cam Atkinson a toutefois profité du retour pour marquer son deuxième but en supériorité du match.

Les Blue Jackets sont sans pitié

Près de trois minutes après que les Blue Jackets eurent enfilé un neuvième but, ce qui s'avérait un nouveau record d'équipe, Josh Anderson a exercé le souhait des spectateurs au Nationwide Arena qui scandaient "We want 10". Anderson s'est amené sur l'aile droite et il a refilé la rondelle à Matt Calvert, qui a vu sa passe revenir du côté de la recrue de 22 ans. Ce dernier l'a bien captée avec son patin avant de compléter la marque dans un filet laissé libre par Montoya pour permettre aux Blue Jackets d'atteindre la dizaine.

Frustration évacuée

Le Canadien n'a pas eu l'occasion de célébrer au cours de cet affrontement et la frustration a atteint son paroxysme lorsque Brendan Gallagher a reçu un violent coup de bâton de la part de Brandon Saad, à mi-chemin au troisième tiers. Il n'en fallait pas plus pour qu'une mêlée éclate derrière le filet de Montoya. Nathan Beaulieu a répliqué à Saad et les 10 joueurs sur la glace ont réglé leurs comptes, au grand plaisir des spectateurs.