NOUVELLES
04/11/2016 04:12 EDT | Actualisé 05/11/2017 01:12 EDT

Angleterre - 11e journée: City ouvre le bal, bouquet final Arsenal-Tottenham

Manchester City ouvre samedi le bal pour reprendre seul la tête et mettre ainsi la pression sur Arsenal, qui refermera la 11e journée de Premier League dimanche par l'explosif derby du nord de Londres contre Tottenham.

. City veut reprendre son envol. Actuellement co-leaders avec Arsenal et Liverpool, les Citizens peuvent reprendre, au moins provisoirement, trois points d'avance en cas de succès face au promu Middlesbrough (15). La tendance s'annonce favorable car, après six matches sans victoire, l'équipe a remis le contact lors de ses deux dernières sorties. La victoire de prestige mardi contre le Barça (3-1), le club-modèle, peut même agir comme un révélateur. Pour parvenir à ses fins, le club de Pep Guardiola doit contenir la "menace espagnole", incarnée par l'entraîneur Aïtor Karanka et l'ex-buteur citizen Alvaro Negredo.

. La capitale peut perdre le nord. L'accueil du 5e, à trois longueurs, chez l'un des co-leaders promet un derby de Londres particulièrement sulfureux entre des Gunners qui surfent sur le haut de la vague actuellement et des Spurs dans le dur.

Les chances de l'équipe de Mauricio Pochettino face à celles d'Arsène Wenger semblent maigre mais la rivalité ancestrale peut troubler l'ordre naturel.

Dans le coin rouge, il y a pourtant un club d'Arsenal invaincu depuis 15 matches et actuellement porté par la réussite comme l'a montré sa victoire tardive contre Ludogorets mardi (3-2). Dans le camp d'en face, Tottenham s'est encore incliné à domicile le lendemain face à Leverkusen (1-0), ce qui porte à six désormais sa série de matches sans victoire toutes compétitions confondues.

Si l'on ajoute la suspension de Sissoko, la défection d'Alderweireld qui oblige Dier à jouer dans l'axe de la défense, les incertitudes qui planent sur Kane, Lamela et Dembele, et la mauvaise passe des Spurs avec seulement une victoire lors des huit derniers derbies, cela fait quand même beaucoup.

En face, l'interrogation majeure vise à savoir si Giroud en a fait assez avec trois buts en deux matches pour commencer devant et exiler Sanchez sur un côté. La mini-trêve qui commence ensuite arrive toutefois au bon moment, avant de reprendre fort par un déplacement chez Manchester United suivi de la réception du Paris SG en Ligue des champions.

. Liverpool et Chelsea en quête de lumière. Respectivement co-leader et 4e à une longueur du trio de tête, Reds et Blues ne jouissent pas de la notoriété de leurs rivaux et les réceptions de Watford (7) et Everton (6) sont l'occasion de réparer une injustice. Même si leur début de saison montre que Hornets et Toffees sont capables de profiter du moindre faux-pas...

Le Liverpool de Jürgen Klopp, adossé à 11 matches sans revers dont neuf victoires, a toutefois les moyens de dominer son adversaire même si la défense du technicien allemand tangue encore trop souvent, avec notamment quatre buts encaissés en quatre matches.

Avant de recevoir Ronald Koeman, Antonio Conte a lui noté avec plaisir que ses quatre derniers matches avec une arrière-garde à trois coïncident avec autant de victoires sans encaisser de but. Avec le surplus de fraîcheur lié à l'absence d'échéance continentale en milieu de semaine et les huit buts de Costa, le meilleur artificier de Premier League idéalement secondé par un Eden Hazard retrouvé, cela constitue les trois atouts majeurs actuels de Chelsea.

. MU et Mou en perdition? Après le nul contre Burnley (0-0) et la nouvelle claque à Fenerbahce (2-1), le Manchester United de Jose Mourinho peut continuer de s'arracher les cheveux à Swansea (19). La priorité pour le 8e, c'est donc d'abord de stabiliser, voire réduire, les huit points de retard qui le séparent des leaders. Les Red Devils, qui peuvent miser sur quatre réceptions d'affilée après la trêve pour reconstruire leur moral, doivent avant cela stopper l'hémorragie en décrochant une 3e victoire en huit matches. Ce sera peut-être sans Pogba, revenu touché de Turquie, et assurément sans Herrera, suspendu. Ce qui peut profiter à Schneiderlin, voire Mata ou Rooney si Mourinho fait preuve d'audace.

En heures GMT:

Samedi:

(15h00) Bournemouth - Sunderland

Burnley - Crystal Palace

Manchester City - Middlesbrough

West Ham - Stoke City

(17h30) Chelsea - Everton

Dimanche:

(12h00) Arsenal - Tottenham

(14h15) Hull City - Southampton

Liverpool - Watford

(15h00) Swansea - Manchester United

(16h30) Leicester - West Bromwich

Classement: Pts J G N P bp bc dif

1. Manchester City 23 10 7 2 1 24 9 15

2. Arsenal 23 10 7 2 1 23 10 13

3. Liverpool 23 10 7 2 1 24 13 11

4. Chelsea 22 10 7 1 2 21 9 12

5. Tottenham 20 10 5 5 0 14 5 9

6. Everton 18 10 5 3 2 15 8 7

7. Watford 15 10 4 3 3 14 13 1

8. Manchester United 15 10 4 3 3 13 12 1

9. Southampton 13 10 3 4 3 11 10 1

10. AFC Bournemouth 12 10 3 3 4 12 14 -2

11. Leicester City 12 10 3 3 4 12 16 -4

12. Stoke City 12 10 3 3 4 12 17 -5

13. Crystal Palace 11 10 3 2 5 14 16 -2

14. Burnley 11 10 3 2 5 8 13 -5

15. Middlesbrough 10 10 2 4 4 9 11 -2

16. West Bromwich 10 10 2 4 4 10 14 -4

17. West Ham 10 10 3 1 6 10 19 -9

18. Hull City 7 10 2 1 7 8 23 -15

19. Swansea City 5 10 1 2 7 9 18 -9

20. Sunderland 2 10 0 2 8 7 20 -13

NDLR: Les trois premiers qualifiés pour la Ligue des champions

Le 4e va en barrages de C1

Les 5e et 6e qualifiés pour l'Europa League

Le 7e dispute le 3e tour préliminaire de la C3

Les trois derniers sont relégués

cd/jcp