NOUVELLES
03/11/2016 04:15 EDT | Actualisé 04/11/2017 01:12 EDT

Roumanie: condamnation du chef de "l'académie des criminels" et voleurs de bijoux

Le chef d'un réseau roumain de cambrioleurs de bijouteries qui avait sévi dans plusieurs pays européens et amassé un butin de 8,5 millions d'euros a été condamné à 24 ans de prison ferme en appel, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Adrian Botez, surnommé "le commandant suprême" de ce réseau se faisant appeler "l'académie des criminels roumains", avait été condamné en première instance en mai à 30 ans de prison, une peine incluant une condamnation antérieure à 12 ans de réclusion pour meurtre.

La Cour d'appel de Bucarest a réduit mercredi cette double peine et prononcé une condamnation à 24 ans et un mois de prison.

Adrian Botez, 38 ans, était accusé d'avoir participé à 24 cambriolages dans plusieurs pays, dont la Grande-Bretagne, la France, l'Italie, l'Allemagne et la Belgique.

Selon les procureurs, le réseau était organisé comme une unité militaire, avec des règles strictes et des entraînements rigoureux pour ses membres, une centaine au total.

Un cambriolage ne durait pas plus de 60 secondes, chaque participant jouant un rôle bien établi à l'avance, selon le parquet.

Le réseau n'utilisait ni voitures ni téléphones portables, et se basait sur la discipline sans faille de ses membres, selon la même source.

Avant d'être admis dans l'académie, les candidats devaient signer un "code" comportant des obligations et des sanctions, remplir un formulaire incluant des informations sur leurs proches et se faisaient prélever leurs empreintes et des cheveux pour d'éventuels tests ADN.

L'enquête avait été menée par des agents secrets et des policiers roumains en coopération avec des homologues notamment de Grande-Bretagne et de Belgique.

mr/smk/pt