NOUVELLES
03/11/2016 10:13 EDT | Actualisé 04/11/2017 01:12 EDT

Pétrole et gaz: des investisseurs internationaux demandent un moratoire en Arctique

Vingt investisseurs internationaux affirmant gérer plus de 5.000 milliards d'euros d'actifs ont interpellé jeudi les compagnies pétrolières et gazières et les Etats de la région de l'Arctique sur l'exploitation d'hydrocarbures dans cette zone.

Ils réclament "un moratoire à durée indéterminée" sur l'exploration pétrolière et gazière dans les hautes mers de l'Arctique, une région qui ne dépend d'aucune souveraineté nationale et qui est "particulièrement riche en hydrocarbures", indiquent-ils dans un communiqué.

Natixis Asset Management, BNP Paribas Intestment Partners, Axa, l'Eglise de Suède ou encore la compagnie d'assurance suédoise Skandia figurent parmi les vingt signataires.

Leur demande sera notamment envoyée aux Etats membres du Conseil de l'Arctique, qui regroupe les pays ayant une partie de leur territoire dans l'espace arctique et les peuples autochtones de la région.

Ils souhaitent aussi que ces Etats appliquent "des critères communs plus stricts" en terme de lutte contre le changement climatique lorsqu'ils délivrent ou prolongent des licences d'exploitation.

Ce groupement plaide également en faveur d'un moratoire "volontaire" de la part des entreprises pétrolières et gazières qui pourraient opérer dans les mers gelées d'Arctique "du fait des incertitudes technologiques qui entourent aujourd'hui les mécanismes de récupération du pétrole".

Si plusieurs pétroliers ont récemment renoncé à prospecter dans cette région, surtout du fait des prix du baril bas, la Norvège y a aussi attribué en mai des licences à 13 compagnies pétrolières.

A l'inverse du Pôle Nord, le Protocole au Traité sur l'Antarctique, signé à Madrid en 1991, protège au moins juqu'en 2048 le Pôle Sud puisqu'il interdit notamment toutes activités relatives aux ressources minérales autres que la recherche scientifique.

Cet appel intervient à quelques jours de la conférence internationale sur le climat de Marrakech au Maroc (COP22).

mhc/smr/mw/mr

NATIXIS

AXA

BNP PARIBAS

SKANDIA FORSAKRINGS