NOUVELLES
03/11/2016 07:36 EDT | Actualisé 04/11/2017 01:12 EDT

L’Ontario en déficit pendant encore 5 ans, selon un rapport

Le gouvernement ontarien ne sortira pas du rouge comme promis en 2017-2018 à moins de mesures supplémentaires, selon le Bureau de la responsabilité financière de l'Ontario (BRF).

Un texte de Julie-Anne Lamoureux

Le Bureau a publié jeudi la révision de ses perspectives financières et économiques de la province.

Selon cette analyse, le trou budgétaire devrait être :

  • Déficit de 5,2 milliards de dollars en 2016-2017
  • Déficit de 2,6 milliards de dollars en 2017-2018
  • Augmentation du déficit à partir de 2018-2019
  • Déficit de 3,7 milliards de dollars en 2020-2021

Selon le BRF, les recettes gouvernementales augmenteront moins rapidement que les dépenses de programmes et les intérêts sur la dette.

À noter que ces chiffres ne tiennent pas compte de la réserve, ce que le gouvernement considère habituellement lorsqu'il présente ses prévisions.

Le Bureau de la responsabilité financière explique ce changement dans ses prévisions par le traitement comptable des régimes de pension des employés du gouvernement qui a ajouté 1,5 milliard de dollars au déficit de la dernière année fiscale.

Par ailleurs, les libéraux ont annoncé une réduction de la TVH sur les factures d'électricité et une augmentation du nombre de places en garderie.

Les perspectives de croissance économique ont aussi été revues à la baisse en raison de la conjoncture économique difficile au Canada et ailleurs dans le monde. Les revenus fiscaux pour 2015-2016 se sont toutefois avérés être plus élevés que prévu.

Selon le Bureau de la responsabilité financière, la dette atteindra 370 milliards en 2020-2021. C'est 20 milliards de plus que ce que le BRF avait prévu au printemps dans un exercice similaire.

Dans une déclaration écrite, le ministre des Finances de la province, Charles Sousa, maintient son intention d'équilibrer le budget en 2017-2018.

Le ministre Sousa assure que, malgré un climat économique mondial difficile, l'économie de l'Ontario continue de croître. Il indique que la création d'emplois se poursuit et qu'elle permettra de stimuler l'économie ontarienne.

Le gouvernement doit présenter sa mise à jour économique dans les prochaines semaines.

Réactions

De son côté, l'opposition conservatrice craint que les libéraux n'équilibrent le budget à n'importe quel prix.

Les néo-démocrates craignent eux aussi la vente d'actifs ainsi que des compressions dans les services à la population.

« Qu'est-ce qu'ils vont vendre? Ils ont déjà vendu Hydro One. Est-ce qu'ils vont vendre autre chose? Nous avons peur aussi que le gouvernement coupe dans les services », dit Jagmeet Singh, chef adjoint du NPD.