VIVRE
03/11/2016 12:03 EDT | Actualisé 03/11/2016 12:03 EDT

Ce nouveau gratte-ciel de Londres ressemble à un gigantesque pénis

CC

Certains architectes auraient-ils l'esprit mal tourné? C'est en tout cas ce que l'on peut se demander en regardant la Spire London, le nouveau gratte-ciel de Londres.

Avec un budget de 1,3 milliard $, la Spire London est en train d'être construite par le chinois Greenland Group au bord de la Tamise, dans le quartier de Canary Wharf. Elle comprendra 67 étages et 861 appartements, sur une hauteur de 235 mètres avec un budget minimum de 997 000 $ par appartement.

Jusqu'ici rien d'anormal pour la sphère londonienne qui a toujours été habituée aux buildings de luxe. Les architectes n'avaient donc pas prévu de faire rire. Mais il faut bien dire que les aperçus du résultat final font beaucoup penser à... un gigantesque pénis.

Pour être plus juste, vu de la rue, le building semble assez inoffensif, mais c'est la vue du ciel qui pose un problème. En effet, les avions qui passent au-dessus pour aller atterrir à l'aéroport auront vraiment une vue imprenable sur ce pénis géant et ses boules d'acier et de verre. Et cela est d'autant plus gênant que la Spire London a vocation à devenir, en 2020, l'immeuble résidentiel le plus haut d'Europe de l'Ouest.

Bien sûr, les architectes n'ont pas fait exprès. A la base, les trois sections de se bâtiments étaient sensées ressembler à de simples "pétales", rapporte Cosmopolitan.

À Londres, d'autres bâtiments avaient déjà été critiqués pour leurs formes peu conventionnelles. C'est notamment le cas de l'immeuble du 30 Mary Axe le Gherkin, surnommé "le cornichon" ou "le suppositoire".

À voir également:

Galerie photo Des gratte-ciel à l'architecture discutable Voyez les images