DIVERTISSEMENT
03/11/2016 06:01 EDT | Actualisé 03/11/2016 06:02 EDT

Nos suggestions à Coup de cœur francophone 2016

Fin Costello via Getty Images
A general view of a rock concert taken from the back fo a venue showing the audience in silhouette raising their arms and cheering with bright lights shining from the stage, circa 1980. (Photo by Fin Costello/Redferns)

Le 30e Coup de coeur francophone (CCF) commence ce soir, à Montréal. De nombreux artistes de tout acabit offriront leur musique et leurs mots sur une douzaine de scènes de la ville au cours des dix prochains jours. Le Huffington Post Québec propose une liste non exhaustive de prestations – gratuites ou non – à voir durant l’événement.

Avec pas d’casque

Jeudi 3 novembre, 20 h, au Club Soda

Qui ne connaît pas encore ce groupe folk montréalais mené par l’auteur-compositeur-interprète Stéphane Lafleur, l’une des plus belles plumes du Québec en chanson ? Avec pas d'casque, qui a proposé en septembre l’album Effets spéciaux, offre toujours une performance à la fois prenante et colorée. C’est un must, mais c’est déjà complet! La chanteuse Catherine Leduc, l’ancienne moitié féminine de Tricot machine, assurera quant à elle la première partie de la soirée avec son album solo intitulé Rookie, paru il y a environ 18 mois.

Catherine Durand et Jason Bajada

Vendredi 4 novembre, 20h, au Lion d’or

La chanteuse a livré un sixième disque en septembre, l’étonnant La pluie entre nous. Réalisées par Emmanuel Ethier, les pièces de cet album devraient laisser une très belle impression aux spectateurs. C’est une première montréalaise. Quant à Jason Bajada, il chantera notamment les morceaux de son dernier album Volcano, paru en février 2015. À la suite d’une éprouvante période de sa vie, il a décidé de faire un voyage salutaire et inspirant en Islande, à l’été 2015. Le cœur et les yeux remplis, il s’est inspiré du symbole du volcan pour composer les 10 chansons de ce disque qui n’est pas juste mélancolique.

Richard Séguin

Les 4 et 5 novembre, 20h, à L’Astral

«Cinq ans après l’album Appalaches, Richard Séguin est de retour avec Les horizons nouveaux, un 17e album porté par un salutaire vent d’espoir», écrit le festival sur son site internet. Nous avions assisté à la rentrée montréalaise de Séguin à L’Astral, il y a cinq ans. Sans artifice, mais avec conviction, il avait marqué l’audience grâce à de riches arrangements et une poésie griffée de vécu. Très beau concert. Ça risque fort bien de ressembler à cela pour ses nouveaux horizons.

Le Grand slam de poésie 2016 – 10 ans

Dimanche 6 novembre, 20h, au Club Soda

Pour ceux qui aiment les mots, le rythme, la poésie et les performances qui parfois décoiffent, le Grand slam 2016 est bonne belle proposition. Des équipes de Montréal, Québec, Gatineau, Rimouski, Saguenay et Sherbrooke affiliées à la Ligue québécoise de slam rivaliseront pour le titre de «Ville slam de l’année 2016».

Antoine Chance et Moran

Mercredi 9 novembre, 20h, au Lion d’Or

La sensation belge de 34 ans Antoine Chance a frappé un grand coup en 2014 avec la sortie de son album Fou. Ce disque pop aux mélodies accrocheuses a fait beaucoup de bruit en Europe et encore plus dans son pays. Le chanteur-guitariste est déjà venu à Montréal pour proposer ses chansons à Coup de cœur francophone. Fort apprécié chez nous, il revient en ville pour offrir une prestation dans le cadre d’un programme double incluant Moran, un autre artiste à la très jolie plume, mais au geste relativement plus grave. Rentrée montréalaise pour ce musicien-chanteur qui, en avril, faisait paraître son quatrième album, Le silence des chiens.

Le Couleur

Mercredi 9 novembre, 20h, au Théâtre Fairmount

Le trio montréalais [ils sont quatre musiciens sur scène] de disco-synthé-pop Le Couleur, mené par la sensuelle chanteuse Laurence Giroux-Do, présentera son tout nouvel album Pacific Ocean Park (ou P.o.P) qui est à la fois tragique et rempli d’ambiances dansantes. Le jeune groupe rap français Cliché sera aussi de la soirée.

Vincent Appelby

Mercredi 9 novembre, 22h, au Divan Orange

Guitariste collaborateur pour le talentueux auteur-compositeur-interprète anglophone Krief, Vincent Appelby a également une carrière solo depuis 2013. Excellent musicien, il chante aussi ses propres textes. La musique folk pop de son premier album solo semble bien fonctionner au Québec. Deux de ses morceaux, Le hibou (Buzz Énergie du mois de novembre) et Les artifices (ICI Musique) ont du succès. Le chanteur Michel Robichaud offrira ensuite sa musique «pop-folk-urbaine-progressive», à 23h. 

Nicolas Michaux et Karim Ouellet

Le 10 novembre, 20 h, au Club Soda.

Le chanteur belge (jeune trentaine) a fait quelques magnifiques bijoux sur son premier album sorti en 2016 via la respectée étiquette Tôt ou tard. Son travail, inspiré de Timber Timbre, Serge Gainsbourg, Bertrand Belin ou encore Paul McCartney, est intelligent et très soigné. Ses pièces À la vie, à la mort, Nouveau départ et Croire en ma chance sont superbes. Un Européen à découvrir vite, vite. Du côté de Karim Ouellet, il est pratiquement connu de tous au Québec. Ses chansons très pop finement travaillées ont déjà gagné le cœur de nombreux mélomanes.

Saratoga

Vendredi 11 novembre, 20h, au Lion d’or

Il y a un buzz dans l’air à propos de ce duo formé en 2015 par Chantal Archambault et Michel-Olivier Gasse. Initialement le projet parallèle d’artistes occupés à d’autres finalités, Saratoga a pris de l’expansion. Il offre des arrangements délicats (menés par la guitare et la contrebasse) bonifiés d’harmonies vocales délicates et sans flafla. C’est intimiste et chaleureux. En rentrée montréalaise, la paire livrera notamment des chansons de leur nouvelle fournée sortie en octobre.

Ingrid St-Pierre

Samedi 12 novembre, 19h, au cabaret La Tulipe

La jeune femme a conquis bien des publics depuis ses débuts en 2010. Au piano, elle a un charme irrésistible. Son récent album Tokyo est émotif et lumineux. Il évoque l’hiver, selon le journaliste Daniel Côté dans Le Quotidien. «Plus loin, le rythme est lent, le ton atmosphérique comme sur une composition de Satie […] La voix de la chanteuse se fait toute douce, presque caressante. L'ensemble dégage un reste de mélancolie, mais à dose homéopathique.»

Corps Amour Anarchie – Léo Ferré

Samedi 12 novembre, 20h, à la Place des Arts

Pas un petit projet ! Pour souligner les 100 ans de la naissance de Léo Ferré, PPS Danse et Coup de cœur francophone s’associent de nouveau (ils avaient ensemble proposé le beau spectacle Danse Lhasa Danse, il y a quelques années) pour produire Corps Amour Anarchie, une rencontre interdisciplinaire entre les chansons du grand poète et la danse contemporaine. Sous la direction artistique de Pierre-Paul Savoie et la codirection musicale de Philippe B et de Philippe Brault, le spectacle réunit sur scène 15 artistes: cinq musiciens, quatre chanteurs (Alexandre Désilets, Bïa, Philippe B et Michel Faubert) et six danseurs interprétant des chorégraphies d’Hélène Blackburn, David Rancourt, Anne Plamondon, Emmanuel Jouthe et Pierre-Paul Savoie. Si c’est de la hauteur de Danse Lhasa Danse, tout devrait très bien se passer…

Spectacles gratuits

Bien que la majorité des prestations proposées au CCF soient payantes, quelques spectacles seront offerts gratuitement. Mentionnons Alexandre Poulin (3 novembre), Yao (8 novembre), Lydia Képinsky (9 novembre), Cou Coupé (10 novembre) et Alexis Normand (11 novembre).

Il y a aussi le spectacle Du haut des airs Canada, qui offre un survol de la musique franco-canadienne grâce à la collaboration de quatre artistes provenant de provinces différentes. Dominic Baker (Québec), Simon Daniel (Nouveau-Brunswick), Étienne Fletcher (Saskatchewan) et Ivan Ndikuriyo (Ontario) livreront 24 pièces issues des quatre coins du pays. (11 et 12 novembre, 20 h, Place des Arts).

À VOIR AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST