NOUVELLES
03/11/2016 16:53 EDT | Actualisé 04/11/2017 01:12 EDT

Commotion au Met de New York : le responsable s'explique

Roger Kaiser, un résident de Dallas, a expliqué dans une lettre adressée au directeur du Met, Peter Gelb, et « à la communauté du Metropolitan Opera » qu'il avait fait la promesse en 2012 à un ami atteint du cancer qu'il répandrait ses cendres dans différentes salles d'opéra à sa mort.

L'incident, qui s'est déroulé pendant le deuxième entracte de l'opéra de Rossini Guillaume Tell, a forcé le Met à interrompre la représentation et à annuler celle prévue en soirée dans l'attente des résultats de l'enquête de police.

Kaiser a raconté « que l'hommage à un ami mourant » s'est « très mal déroulé ». Le service de police de New York a contacté Kaiser, mais aucune accusation ne sera portée.

L'homme a présenté ses excuses en expliquant qu'en tant que « grand amateur d'opéra, la présente situation l'affligeait énormément ».

Peter Gelb a accepté les excuses de Kaiser, qu'il a qualifiées de sincères, même si l'incident a causé une certaine commotion dans la salle et coûté des milliers de dollars en frais à la prestigieuse institution.

Le Met a été dans le passé le théâtre d'autres incidents insolites. En 1998, un spectateur est mort en tombant des derniers balcons pendant l'entracte d'une représentation de Macbeth.