NOUVELLES
03/11/2016 14:17 EDT | Actualisé 04/11/2017 01:12 EDT

Colombie: les photos de guerre géantes du collectif Dysturb à Bogota

De gigantesques images de guerres et de conflits, prises par des reporters du collectif Dysturb, créé en France et composé de photographes de plusieurs pays, ont envahi cette semaine les murs de Bogota, pour la première fois en Amérique latine.

Des photographies, comme celle de la photo-journaliste américaine Sarah Blesener montrant des enfants russes rampant dans l'herbe armés de revolvers, ont été placées en divers lieux très fréquentés de la capitale de la Colombie, pays déchiré par plus d'un demi-siècle d'un conflit armé complexe.

"Nous mettons les photos dans les rues, à la vue de tous", a déclaré à AFP Benjamin Petit, membre français de Dysturb, qui entend exposer dans chaque pays des images d'événements survenus ailleurs.

"Nous n'exposons pas ce qui se passe en Colombie, mais essayons de penser à ce qui se passe ici et comment nous pouvons l'illustrer avec une image internationale", a-t-il ajouté.

"Nous parlons de conflit, de droits de l'Homme, de changement climatique et de l'environnement, de l'être humain, des aspects sociaux", a ajouté Laurence Cornet, autre photographe française.

En Colombie, où le gouvernement négocie avec les guérillas pour mettre fin à une guerre interne qui a fait plus de 300.000 morts et disparus, les photographes de Dysturb veulent aussi exposer dans des écoles et y parler de "paix et réconciliation", a-t-elle précisé, estimant que "les images sont importantes pendant le conflit et aussi pendant le processus de paix".

Dans les rues de Bogota, Dysturb a installé, en collaboration avec l'Université Nationale, neuf photos géantes prises en Russie, en Equateur ou au Brésil.

Une image du photographe brésilien Joao Pina, montrant l'arrestation de trafiquants de drogue à Rio de Janeiro et installée dans le quartier colonial de La Candelaria, a déjà été abimée.

Pour Laurence Cornet, il ne s'agit pas de vandalisme, mais d'une preuve que l'effet recherché par Dysturb a été atteint: le message est parvenu au public.

Dysturb, déjà passé aux Etats-Unis, en Europe et dans d'autres régions du monde, entend impliquer d'autres villes d'Amérique latine à l'avenir, mais n'a pas encore défini sa prochaine étape.

lda/fpp/abk