Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Thomson Reuters abolit 2000 emplois à travers le monde

FILE-- A flag displaying the Thomson Reuters logo flies outside a company building, Monday, Aug. 11, 2008 in Boston. Reuters says it had a 30 per cent lower profit and slightly higher revenue in the first quarter compared with the same period last year. (AP Photo/Lisa Poole)
FILE-- A flag displaying the Thomson Reuters logo flies outside a company building, Monday, Aug. 11, 2008 in Boston. Reuters says it had a 30 per cent lower profit and slightly higher revenue in the first quarter compared with the same period last year. (AP Photo/Lisa Poole)

Thomson Reuters a annoncé mardi l'abolition de 2000 emplois à travers le monde pour améliorer son efficacité et simplifier son organisation.

Cela représente environ 4 pour cent de ses 52 000 employés, dont 1200 travaillent au Canada.

La compagnie a expliqué que cette réorganisation entraînera une charge comptable allant de 200 millions $ US à 250 millions $ US au quatrième trimestre.

Cette annonce est survenue en même temps que le dévoilement des résultats de l'entreprise pour le troisième trimestre.

Thomson Reuters a généré des revenus trimestriels de 2,7 milliards $ US et un bénéfice net de 286 millions $ US ou 36 cents US par action, soit essentiellement la même performance que celle affichée un an plus tôt.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.