Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Paul Bernardo pourrait demander une libération conditionnelle de jour en mars

Le meurtrier Paul Bernardo sera admissible à une libération conditionnelle de jour en mars.

L'avocat des familles de ses deux victimes ― Leslie Mahaffy, 14 ans, et Kristen French, 15 ans ― croit que Bernardo ne sera jamais remis en liberté.

Tim Danson a rappelé que plusieurs audiences de demandes d'une libération conditionnelle de jour ont été mises à l'horaire, mais que toutes ont été reportées à plus tard.

Me Danson a ajouté que le processus est "épuisant" pour les familles des deux adolescentes et qu'il est convaincu que Bernardo mourra en prison.

Bernardo avait été condamné en 1995 à une peine de prison à vie sans possibilité de libération avant 25 ans pour avoir tué et violé les deux jeunes filles.

Il a aussi été étiqueté "délinquant dangereux" après avoir admis avoir violé 14 autres femmes.

VOIR AUSSI:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.