NOUVELLES
31/10/2016 13:08 EDT | Actualisé 01/11/2017 01:12 EDT

Turquie: Washington dénonce la répression contre des médias d'oppposition

La diplomatie américaine a dénoncé lundi les atteintes à la liberté de la presse en Turquie après que la police de ce pays allié de Washington eut arrêté le rédacteur en chef et des journalistes de Cumhuriyet, principal quotidien d'opposition.

"Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par ce qui semble être une pression accrue du pouvoir sur des médias d'opposition, notamment l'arrestation aujourd'hui de Murat Sabuncu, le rédacteur en chef de l'un des journaux turcs les plus respectés, Cumhuriyet", a tonné le porte-parole du département d'Etat John Kirby au début de son point de presse quotidien.

Il a également condamné "la fermeture au cours du week-end de davantage d'organes de presse et la poursuite des détentions de nombre de journalistes et éditorialistes", dans la foulée du coup d'Etat avorté de la mi-juillet.

"Les Etats-Unis soutiennent les efforts du gouvernement turc pour traduire en justice ceux qui sont responsables de la tentative de coup d'Etat du 15 juillet", a rappelé John Kirby.

"Toutefois, en tant qu'alliés et amis de la Turquie, nous encourageons le gouvernement turc à garantir que l'Etat de droit et les libertés fondamentales soient respectés", a mis en garde la porte-parole américain.

Washington, en froid avec Ankara depuis des mois, critique très régulièrement son allié au sein de l'Otan sur les atteintes aux droits de l'homme et aux libertés publiques, le président Barack Obama ayant même dénoncé en avril "le chemin très inquiétant" pris par son homologue turc Recep Tayyip Erdogan en matière de liberté de la presse.

nr/vog