NOUVELLES
31/10/2016 11:27 EDT | Actualisé 01/11/2017 01:12 EDT

Projets pétroliers: les Premières Nations devront être consultées dès le départ

MONTRÉAL — L'ancien chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Phil Fontaine, prévient l'industrie pétrolière qu'elle devra non seulement consulter et faire participer les Premières Nations aux projets, mais qu'elle devra le faire dès le départ, avant même que soient conçues les routes menant à ces projets.

La question du rôle des Premières Nations dans ces projets a été abordée, lundi à Montréal, au congrès de l'Association pétrolière et gazière du Québec. C'est même l'ancien premier ministre du Canada, Paul Martin, qui animait un débat sur cette question.

L'ancien premier ministre Martin a appuyé les revendications des Premières Nations, affirmant que les projets d'exploitation des hydrocarbures ne se feront plus sans leur approbation. Il a rappelé que leurs droits ont été reconnus dans des traités et par les tribunaux.

Et le président de l'Association pétrolière et gazière du Québec, Michael Binnion, a assuré que l'industrie était prête à verser des redevances et à faire participer les Premières Nations dès le départ des projets.