NOUVELLES
31/10/2016 11:55 EDT | Actualisé 01/11/2017 01:12 EDT

Les Kosovars déconseillés de traverser la Serbie après des arrestations pour crimes de guerre

Le Kosovo a déconseillé lundi à ses ressortissants de traverser la Serbie, après une nouvelle arrestation d'un Kosovar pour crimes de guerre, la seconde depuis septembre.

Ces interpellations par la police serbe fragilisent le dialogue de la normalisation des relations entre Belgrade et son ancienne province qui a déclaré son indépendance en 2008.

Le ministère des Affaires étrangère kosovar a appelé dans un communiqué "tous les citoyens du Kosovo qui, pour une quelconque raison, choisissent de transiter au cours des prochains moins par la Serbie, de l'éviter aux maximum".

Les autorités serbes ont arrêté vendredi un Kosovar, Hilmi Kelmendi, 36 ans, qui traversait en voiture la Serbie sur son itinéraire entre l'Allemagne et le Kosovo, a indiqué le ministère kosovar des Affaires étrangères. Il est soupçonné par la justice serbe d'avoir commis des crimes de guerre pendant le conflit entre les indépendantistes kosovars et les forces de Belgrade (1998-99).

"Cette arrestation est inacceptable et met en péril beaucoup de succès réalisés dans le dialogue de normalisation des relations entre le Kosovo et la Serbie" qui se déroule depuis 2011 sous la houlettes de l'Union européenne, a regretté Pristina.

Signé en décembre 2011, un accord de libre circulation permettant l'entrée en territoire serbe de Kosovars munis de documents émis par le Kosovo fut un des premiers résultats de ce dialogue.

Les autorités serbes ont arrêté fin septembre le commandant de police kosovare à Mitrovica, dans le nord du Kosovo, Nehat Thaqi. Il a été arrêté à un poste-frontière entre le Kosovo et la Serbie, sur la base d'un mandat d'arrêt émis en 2009 par le tribunal serbe de Nis (sud). Il est soupçonné de "terrorisme", selon la justice serbe qui n'a pas dévoilé de détails sur ce qui lui est officiellement reproché.

Un tribunal de Belgrade a prolongé vendredi sa détention provisoire de trente jours.

Le Kosovo a unilatéralement proclamé en 2008 son indépendance, reconnue à ce jour par une centaine d'Etats, dont les Etats-Unis et la plupart des membres de l'UE. La Serbie et son allié russe ne reconnaissent en revanche pas cette indépendance.

ih-ks/rus/fjb