NOUVELLES
31/10/2016 10:16 EDT | Actualisé 31/10/2016 10:18 EDT

Les femmes seraient plus enragées que les hommes au volant

Courtoisie

Les femmes auraient tendance à être plus agressives que les hommes, et à répondre plus violemment à des situations qu’elles considèrent énervantes lorsqu’elles sont au volant. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée en sol britannique par le psychologue de l’Université Goldsmith, Patrick Fagan, et commandée par Hyundai.

LIRE AUSSI:

Les femmes moins dangereuses que les hommes au volant

Selon l’étude, les femmes sont en moyenne 12 % plus enragées que les hommes derrière le volant, une situation que le psychologue explique notamment par le désir ancestral des femmes d’être les protectrices de leur progéniture. Elles auraient donc tendance à réagir violemment lorsqu’elles ressentent une émotion de risque ou de danger.

Pour en arriver à cette conclusion, le professeur Fagan a testé 1 000 conducteurs, observés par des caméras dans différentes situations. Ainsi, lorsque les femmes au volant se font klaxonner ou crier après, elles seraient 14 % plus choquées que les hommes.

Le pourcentage est exactement le même lorsqu’elles doivent composer avec un conducteur de banquette arrière qui leur indique la marche à suivre. Enfin, elles sont à 13 % plus enragées que les hommes en face d’un autre automobiliste qui n’a pas signalé son intention, comme omettre un clignotant par exemple.

Le psychologue précise que la conduite automobile génère deux types d’émotions chez tous les conducteurs : la joie, ou la rage. Cette dernière est notamment provoquée par la sensation de perte de contrôle qui affecte le plus souvent les conductrices féminines, toujours selon l'étude.

Les données récoltées par cette étude ne sont cependant pas restées inutilement sur une tablette. Hyundai et Fagan ont utilisé les données de la technologie de recherche pour créer le premier Driving Emotion Test (DET), un test destiné à sonder les émotions des conducteurs et leur mode de réaction à différentes situations données. Cette expérience unique implique la technologie de reconnaissance faciale, l’analyse de suivi des yeux, la réponse de la peau et un moniteur de fréquence cardiaque pour enregistrer comment les stimuli spécifiques ont un impact sur nos émotions lorsque nous sommes au volant. Les résultats sont ensuite introduits dans un logiciel spécialement créé pour fournir un score de DET unique à chaque conducteur.

Autres trouvailles

L’étude du professeur Fagan a aussi permis d’obtenir de nombreuses autres informations sur les habitudes de conduite des Britanniques, qui ont une résonnance dans tous les pays du monde.

Ainsi, selon le professeur Fagan, trois raisons motivent l’attachement des individus à leur véhicule : pour 51 % des gens, c’est la liberté de mouvement; pour 19 %, c’est la mobilité; et pour 10 %, c’est l’indépendance.

Autre détail, les hommes apprécient les promenades en voiture, et les considèrent comme un excellent moment pour avoir une conversation sérieuse. Plus de 29 % se disent enclins à s’ouvrir davantage, et 14 % estiment qu’une bonne conversation fait d’eux de meilleurs conducteurs.

Quelque 54 % des personnes interrogées ont admis chanter souvent dans leur voiture, alors que plus de 80 % confirment écouter de la musique au volant. Parmi les chansons les plus populaires pour un karaoke personnel, mentionnons « Bohemian Rhapsody », le succès du groupe Queen.

Voir aussi:

Galerie photo 12 motos à faire rêver les amateurs de conduite à deux roues Voyez les images