NOUVELLES
31/10/2016 10:20 EDT | Actualisé 01/11/2017 01:12 EDT

Le discours du ministre Arcand devant l'industrie pétrolière perturbé

MONTRÉAL — Le discours du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, devant l'Association pétrolière et gazière du Québec a été perturbé par une poignée de manifestants, lundi à Montréal.

Pendant que le ministre prononçait son allocution, sur l'heure du midi, ceux-ci se sont bruyamment faits entendre en criant «pétrolières meurtrières» et «ministre complice», en frappant à coups de poing sur les portes et en essayant de pénétrer dans la salle de l'hôtel.

L'un d'entre eux a presque réussi à y entrer et a été sorti à bras-le-corps par la sécurité. Celle-ci a d'ailleurs demandé du renfort policier. Mais les opposants à l'exploitation des hydrocarbures ont finalement quitté.

Plus tard, en point de presse, le ministre Arcand a défendu son projet de loi 106 sur la transition énergétique et les hydrocarbures, en affirmant qu'il servirait justement à encadrer l'industrie. Il a vanté le futur cadre réglementaire qui l'accompagnera en affirmant qu'il s'agira du cadre le plus rigoureux au Canada, voire en Amérique du Nord.

Les opposants à ce projet de loi demandent depuis le début qu'il soit scindé en deux, à savoir sa partie sur la transition énergétique, qui fait davantage consensus, et sa partie, plus controversée, sur l'exploitation des hydrocarbures.