NOUVELLES
31/10/2016 18:39 EDT | Actualisé 01/11/2017 01:12 EDT

Crise politique en Corée du Sud: l'ex-confidente de la présidente en garde à vue

Une ancienne confidente de la présidente sud-coréenne, surnommée "Raspoutine" par les médias locaux, a été placée en garde à vue, de crainte qu'elle ne cherche à fuir en pleine crise politique, ont annoncé mardi les enquêteurs.

Park Geun-Hye a été particulièrement ébranlée quand il est apparu qu'elle se faisait conseiller sur la conduite des affaires de l'Etat par Choi Soon-Sil, une amie de 40 ans qui n'occupe aucune position officielle dans l'administration, et n'a aucune habilitation en matière de sécurité.

Or Mme Choi est visée par une enquête pour trafic d'influence et corruption, car soupçonnée d'avoir profité de ses liens avec la présidente pour extorquer de l'argent aux principaux conglomérats du pays comme Samsung, qu'elle aurait poussés à verser d'importantes sommes à des fondations qu'elle avait créées.

Elle est rentrée dimanche en Corée du Sud, après s'être enfuie en Allemagne, et a été interrogée pendant plusieurs heures lundi par le ministère public sud-coréen.

"Il y a un risque que Mme Choi ne cherche à détruire des preuves car elle réfute les accusations", a déclaré un responsable du parquet à Yonhap pour justifier la mesure de garde à vue de 48 heures.

"Elle s'est déjà enfuie par le passé et ne possède pas d'adresse permanente dans ce pays, ce qui fait qu'elle présente un risque de fuite", a-t-il poursuivi.

"Elle est également dans un état psychologique extrêmement instable et tout événement imprévu peut être redouté si elle est libérée."

Pas un jour ne s'est écoulé la semaine dernière sans que la presse n'abonde de révélations sur cette femme de 60 ans et sur sa relation avec la présidente.

Les médias ont dressé d'elle le portrait d'une "Raspoutine" qui allait jusqu'à corriger les discours présidentiels ou prodiguer des conseils sur les nominations.

Le fait qu'elle aurait également eu accès à des documents confidentiels a rejailli sur la présidente, dont les excuses publiques, vendredi, n'ont pas empêché la cote de popularité de dégringoler.

Mme Choi est la fille d'une mystérieuse figure religieuse, Choi-Tae-Min, chef autoproclamé d'un culte religieux, l'Eglise de la vie éternelle.

Choi-Tae-Min était devenu le mentor de Park Geun-Hye après l'assassinat en 1974 de sa mère.

Selon les médias sud-coréens, Choi Soon-Sil aurait hérité de son père, décédé en 1994, une influence inappropriée et malsaine sur la présidente. L'ex-époux de Choi Soon-Sil a été un des principaux adjoints de Mme Park jusqu'à son élection en 2012.

ckp/jac/gde

SAMSUNG ELECTRONICS