DIVERTISSEMENT
30/10/2016 07:47 EDT | Actualisé 30/10/2016 07:48 EDT

Un public en communion pour Tegan and Sara au Métropolis

Paméla Lajeunesse

Un Métropolis bondé attendait le duo Tegan and Sara et sa pop-rock accrocheuse, à Montréal, samedi soir. Le virage commercial entrepris par les jumelles originaires de l’Alberta, sur l’album Heartthrob (finaliste au prix Polaris en 2013) a visiblement été payant, mais les identiques musiciennes et chanteuses ne comptaient pas que de «nouveaux» fidèles dans la salle. À preuve, au premier rang se trouvaient des pur(e)s et dur(e)s maquillé(e)s à la façon des deux filles, un concept qui collait d’autant plus en cette avant-veille d’Halloween.

Elles sont menues et délicates, ne paraissent absolument pas de leurs 36 ans sur scène, mais la puissance vocale ne manque pas aux sœurs Quin, qui s’égosillent tantôt derrière leur clavier, plus tard derrière leur guitare, et dont les voix ne faiblissent jamais, même si le début de la prestation de samedi a été marqué par un léger pépin sonore. Qu’à cela ne tienne, il en aurait fallu plus pour décontenancer Tegan and Sara, deux artistes généreuses, énergiques et pleines d’humour, qui ont tenté quelques mots en français ça et là et qui ont blagué allègrement avec la foule.

La réaction enthousiaste a été unanime et bruyante sur l’entrée en matière Back In Your Head, extraite de l’album The Con, paru en 2007. Bien sûr, les premières mesures des succès radiophoniques Goodbye, I Was A Fool, Boyfriend et Closer, savamment répartis entre les titres des près de 20 ans de carrière des frangines, ont été acclamées, mais pas à outrance. Indice indéniable que le parterre connaissait assez le matériel de Tegan and Sara pour se réjouir d’entendre les morceaux qui ne sont pas nécessairement des bombes.

En quasi communion avec ses deux vedettes, l’assistance – où se trouvaient plusieurs membres de la communauté LGBT, chez qui elles sont très populaires, puisque Tegan and Sara s’affichent toutes deux ouvertement homosexuelles et font parfois référence à leur réalité dans leurs chansons, le texte de Boyfriend étant très évocateur en ce sens - les a écoutées calmement, respectueusement, sans agitation, mais avec un intérêt qui n’a jamais faibli. Pas de grande unisson aux couplets les plus familiers, mais un auditoire captif et concentré.

La touchante interprétation de Shock To Your System et le «What You Are Is Lonely» de son refrain a été poignante. On a aussi beaucoup apprécié Alligator, échantillon de la galette Sainthood (2009).

Guillerette sans être mièvre, la musique de Tegan and Sara rappelle par moments les sonorités des années 80, empruntant au rock et à l’électronique, et ruisselle même de notes sixties à l’occasion, tout en épousant parfaitement les standards pop actuels.

Actives dans leur art depuis 1997, en selle dans l’industrie professionnelle depuis 2000, les sœurs ont lancé un disque aux deux ans, en moyenne, mais ce n’est qu’il y a trois ans, grâce à Heartthrob, que leurs compositions ont emprunté une vocation grand public qui a fait connaître leurs noms à un plus grand nombre. Depuis 10 ans, certaines pièces de Tegan and Sara servent de trame sonore à des produits de culture populaire au cinéma et à la télévision (on a notamment entendu leurs créations dans Grey’s Anatomy, Les Frères Scott, Glee et Pretty Little Liars).

Leur plus récent opus, Love You To Death, a été dévoilé en juin dernier.

Galerie photo Tegan and Sara au Métropolis Voyez les images

VOIR AUSSI: