NOUVELLES
30/10/2016 04:17 EDT | Actualisé 31/10/2017 01:12 EDT

Les principaux séismes en Italie, pays exposé aux tremblements de terre

L'Italie, où un puissant séisme de magnitude 6,5 a frappé dimanche la région centrale de l'Ombrie, est régulièrement touchée par des tremblements de terre car elle s'étend sur plusieurs plaques tectoniques.

Le séisme de dimanche, le plus puissant en Italie depuis 1980, a été ressenti dans une grande partie de la péninsule, y compris à Florence et à Naples, provoquant des destructions notamment à Norcia (Ombrie), près de l'épicentre.

- 2016: près de 300 morts dans le centre

Dans la nuit du 23 au 24 août 2016, un séisme de magnitude 6 frappe le centre de la péninsule, faisant 297 morts et détruisant plusieurs villages de cette région montagneuse, au nord-est de Rome. Particulièrement touchée, la ville d'Amatrice enregistre la majorité des victimes.

La secousse est ressentie jusqu'à Rome, à 150 km de l'épicentre, et même jusqu'à Bologne, en Emilie-Romagne. Les dégâts sont estimés à quelque quatre milliards d'euros.

Le 26 octobre, la terre tremble de nouveau dans la région centrale. Deux secousses de magnitude 5,5 puis 6,1 touchent à deux heures d'intervalle la région des Marches, faisant quelques dizaines de blessés légers et d'importants dégâts matériels.

- 2012 : 25 morts en Emilie-Romagne

Le 20 mai 2012, un tremblement de terre, de magnitude 6, dans le nord-est, entre Modène et Ferrare, fait six morts et cause des dégâts au riche patrimoine culturel de la région. Neuf jours plus tard, un autre séisme, de magnitude 5,8, touche de nouveau la région d'Emilie-Romagne faisant 19 morts et 350 blessés. 8.000 personnes sont déplacées, s'ajoutant aux 6.000 déjà contraintes de quitter leur domicile après le tremblement de terre du 20.

Au total les deux séismes font 25 victimes.

- 2009 : 300 morts dans l'Aquila

Le 6 avril 2009, un violent tremblement de terre frappe le centre de l'Italie, faisant plus de 300 morts et des milliers de réfugiés. L'Aquila, capitale de la province montagneuse des Abruzzes, est la ville la plus touchée.

Le séisme, qui cause des milliards d'euros de dégâts, traumatise l'Italie.

Des scientifiques italiens sont condamnés, avant d'être acquittés en appel en 2014, à six ans de prison en première instance pour avoir sous-estimé les risques d'un séisme dans cette ville.

- D'autres séismes depuis 30 ans

- 31 oct 2002: 30 personnes sont tuées et une soixantaine blessées dans le village de San Giuliano di Puglia (Molise, centre-est) frappé par un violent tremblement de terre. 27 enfants et leur institutrice sont tués dans l'école dont le toit s'est effondré.

- 26 sept et 3 oct 1997: Deux tremblements de terre frappent l'Ombrie et les Marches, à une semaine d'intervalle, faisant douze morts, plus de 110 blessés et 38.000 sans-abri. Le séisme dévaste plusieurs villages de montagne et endommage des édifices historiques, dont la basilique de Saint-François d'Assise, où quatre personnes sont tuées par la chute d'une voûte.

- 13 déc 1990: Un séisme frappe la Sicile, entre Catane et Raguse, faisant 17 morts et 200 blessés. Le 5 mai, une forte secousse avait fait quatre morts près de Potenza, dans le Basilicate (sud).

- Les plus meurtriers du XXe siècle

Le 23 novembre 1980, un fort tremblement de terre a frappé la Campanie (centre) et le Basilicate (sud), faisant 2.916 morts et 20.000 blessés dans la région de Naples.

Les séismes les plus meurtriers qui aient frappé l'Italie ont été celui du 28 décembre 1908 dans le détroit de Messine (sud), qui a fait environ 95.000 morts entre les villes de Messine et Reggio de Calabre, et celui du 13 janvier 1915 qui a fait 30.000 morts dans la région des Abruzzes.

doc-kd/at